Home Société Afrique Cameroun > défense des droits humains: Des instruments cognitifs fournis aux jeunes filles et femmes Ngaoundéré
Afrique - 18 septembre 2021

Cameroun > défense des droits humains: Des instruments cognitifs fournis aux jeunes filles et femmes Ngaoundéré

Les assises du dialogue intercommunautaire sur l’engagement de la jeune fille et des femmes pour la paix et la réconciliation nationale ont fait tomber leurs rideaux le jeudi, 16 septembre 2021 à Ngaoundéré.

Au terme de ces échanges, un manuel de protection physique et de sécurité des données en ligne spécifiques aux femmes défenseurs des droits humains et journalistes en Afrique centrale a été élaboré par des experts- formateurs du Redhac. Ce travail scientifique a été réalisé grâce au soutien financier du Haut commissariat du Canada. Synthèse de ce document de 58 pages

Préfacé par Remy Ngoy Lumbu, rapporteur spécial sur les défenseurs des droits de l’Homme et point focal sur les représailles de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples, ce manuel de protection physique des jeunes filles et femmes défenseures des droits humains a pour enjeu de garantir la paix durable dans les zones en conflits ou confrontées aux tensions sécuritaires et sociopolitiques dans la sous-région Afrique centrale. Ce document est subdivisé en quatre chapitres. Le 1er analyse le cadre légal de protection physique et de sécurité des données en ligne des filles et femmes défenseures des droits humains et des journalistes. L’on y découvre, en substance, les instruments juridiques de protection physique et de sécurité des données en ligne des jeunes filles et femmes défenseures des droits humains et des journalistes.

A titre illustratif, il est énoncé une nomenclature de libertés et de droits fondamentaux ayant été longtemps refusés à la gente féminine. Il s’agit, entre autres, de la liberté d’expression, de la liberté d’information, du droit de voter, du droit d’être élue, du droit à la liberté de circulation, du droit de maîtriser sa reproduction, du droit de ne pas subir des violences sexuelles, du droit au travail, du droit d’avoir un contrat légal,
du droit à légalité salariale.

Le chapitre 2 expose, de fond en comble, des risques, menaces, représailles et incidents de sécurité auxquels les filles et femmes défenseures des droits humains et journalistes sont confrontées. Entre autres vulnérabilités singulières auxquelles sont en butte des actrices féminines, les violences physiques, psychologiques et économiques, les traitements cruels inhumains et dégradants, à l’instar des viols lors des détentions, le harcèlement sexuel et le chantage des femmes, des filles et des journalistes, ainsi que des membres de leurs familles. Le manuel recense, dans la même veine, des cas de kidnapping des filles et femmes avec demande de rançon, des lynchages médiatiques, des tentatives de corruption pour les confiner au mutisme, la stigmatisation des femmes et jeunes filles en situation de handicap, enceintes ou albinos, marginalisation (cas des femmes journalistes qui refusent d’adhérer à des groupes ou à des sectes auxquels appartiennent leurs supérieurs hiérarchiques) et la confiscation du matériel de travail des journalistes, en l’occurrence des appareils photos, caméras et dictaphones.

Le chapitre 3 présente les défis de sécurité des données en ligne des filles et femmes journalistes et défenseures des droits humains. La sécurité numérique est passée au scanner dans ce manuel et, spécifiquement, la sécurité de base des appareils, celle des données circulant sur les réseaux sociaux, celle des données sur les ordinateurs, les disques flash, les disques externes et les téléphones portables. Aussi ce manuel contient-ils des enseignements et astuces pour savoir comment sécuriser les comptes en ligne et les téléphones mobiles.

Concernant la sécurité des données circulant sur les réseaux, lun des aspects les plus importants des ordinateurs et des téléphones est qu’ils peuvent communiquer des informations sur de grandes distances grâce à l’Internet et aux réseaux mobiles. La communication s’effectue par de nombreux moyens tels que les courriers électroniques, la navigation sur le web et la messagerie instantanée. Lorsque les informations circulent sur ces réseaux, elles deviennent sensibles à diverses formes de surveillance et de censure. Prenez toujours les mesures suivantes :
*** utilisez des services et des sites qui offrent une protection Https comme Gmail;
*** utilisez des réseaux privés virtuels (Vpn) comme psiphon ou Tunnelbear.

Le chapitre 4 est un énoncé de quelques stratégies à mettre en application lorsque la sécurité physique ou les données ou activités en ligne en tant que femmes journalistes ou femmes/jeunes filles défenseures des droits humains sont menacées ou attaquées.Près d’une vingtaine de stratégies pour lutter contre le harcèlement sexuels sont exposées pour aider les jeunes filles et femmes défenseures des droits humains et des journalistes à combattre ce phénomène.

Serge Aimé Bikoi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Usa > Tribute to Colin powell: It was true, of course, but he was far more than that

Years ago, when he was asked to reflect on his own life, General Colin Powell described hi…