Home Politique Afrique Cameroun > Démission collective du Rdpc à Ngaoura: Un plouf ou les présages de la perte du Lom et Djerem ?
Afrique - 2 semaines ago

Cameroun > Démission collective du Rdpc à Ngaoura: Un plouf ou les présages de la perte du Lom et Djerem ?

Une lettre signée par les démissionnaires le 8 mai suscite des questionnements sur cette situation.

Par Léopold DASSI NDJIDJOU

La nouvelle est portée à l’attention du Secrétaire général du Comité central du Rdpc, Jean Nkueté par les militants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), de la section du Lom et Djerem nord II Ngoura.

« Nous avons l’insigne honneur de vous signifier ce jour à travers cette correspondance que nous démissionnons du Rdpc pour des raisons personnelles », écrivent-ils. L’ampliation de cette correspondance est faite au chef de délégation permanente du Rdpc dans le département, le sénateur Badel Ndanga Ndinga et au président de section Rdpc Lom et Djerem nord II Ngoura, Jean Claude Kor Nguiaro. Cette démission collective suscite des interrogations.

Est-ce une sorte de début du grand « plouf » des « souris » qui saute à l’eau lorsque l’embarcation est en difficulté ? Ou bien, est-ce le résultat d’un rapport de force politique défavorable au parti présidentiel dans cette circonscription ? De ces deux interrogations, l’unique certitude est que l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (Undp) mène la vie dure au Rdpc.

Depuis 2020, les sources dignes de fois au sein du parti de Bello Bouba Maïgara, contestent encore les résultats à l’issue du scrutin couplé du 9 février, législatif et municipal, dans les communes de Garoua Boulay, Bertoua 2 et Betare.

Une source affirme clairement que le mouvement qui s’amorce est en rapport avec les prochaines sénatoriales. Il faut préciser par ailleurs que l’Undp tient la mairie de Garoua Boulay, ce qui n’est pas rien pour expliquer le poids de l’Undp dans la circonscription.

La bataille s’annonce donc drue et serrée pour les deux formations politiques dans la contrée, la démission collective étant de ce fait un message fort adressé à Jean Nkueté. De ce côté, on veut minimiser le coup, excipant la vitalité démocratique interne du parti, qui place chaque militant devant ses responsabilités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Sommet de l’Etat: Les piliers du pouvoir de Paul Biya

Par Yves Junior Ngange Lorsqu’il accéda au Palais d’Etoudi  le 06 Novembre 1982,…