Home Politique Afrique Cameroun > Dernier voyage: L’Honorable Issac Ngahane a rejoint l’éternité
Afrique - 2 semaines ago

Cameroun > Dernier voyage: L’Honorable Issac Ngahane a rejoint l’éternité

Le député Rdpc du Wouri-Est a été conduit à sa dernière demeure ce samedi 11septembre 2021 à Bangangté.

On retiendra que le défunt a rejoint ses ancêtres décoré à titre posthume par Hilarion Etong, le représentant de Cavaye Yeguie Djibril, de la Médaille du grand cordon du mérite camerounais. Celui qui a présidé les obsèques du député qui s’en va à l’âge de 67 ans, était accompagné d’une dizaine de députés, du secrétaire général de l’Assemblée nationale, du préfet du Nde et du maire de Bangangté. L’émotion était à son comble et si bien exprimée par les différents orateurs qui se sont succédés à la tribune.

« Ça fait mal ! Très très mal ! Les élites du Ndé pleurent ! Les militants Rdpc du Wouri-Est et du Wouri en général pleurent ! Les militants du Ndé pleurent un lion que nous a donné le président national »,

s’est épanchée Ketcha Courtès, le ministre de l’Habitat et du développement urbain.

C’est dans la même ambiance émue que le chef de la délégation du Comité central du Rdpc, le député Ndongo Epse Pokossy Ndoumbe, l’honorable Emah Etoundi, le représentant du président du Groupe parlementaire Rdpc à l’Assemblée nationale, aussi bien le président de la Section Rdpc du Wouri – Est que les représentants de la famille et autres, vont délivrer leur témoignage. Décédé le 31juillet 2021 à Douala, le sexagénaire était entré à la Chambre en 2002 à la 7ème législature. Il était donc à son troisième mandat au palais du peuple. Le partage de la parole de Dieu, tirée du Livre d’Ecclésiatse3 : 1-2 fut un moment poignant.

« Dans le monde, il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose. Il y a un temps pour naître et un temps pour mourir »,

a lu le pasteur Ledoux Kuipou Nana, le président des Églises évangéliques du Ndé.

Le temps a-t-il indiqué, est une illusion. Mais ce qui compte est le moment, c’est-à-dire ce qu’on fait quand le temps passe. A l’Assemblée nationale, l’essentiel aux yeux de Dieu est la qualité de lois que le défunt se sera battu à faire voter. Etait-ce pour le bonheur du peuple ou pas ? Qu’importe. La seule certitude, a-t-il poursuivi, est que chacun rendra compte pour ce qu’il aura fait de ses moments sur terre.

« Pendant que les dirigeants montent des stratégies pour ramener la paix au Cameroun, d’autres œuvrent à contresens pour sacrifier cette paix. L’heure de la reddition des comptes se fera devant Dieu »,

prévient-il.

L’honorable Issac Ngahane a entamé sa longue marche vers l’éternité en début d’après-midi dans la stricte intimité, dans le caveau familial à Nenga – Bangangté.

Léopold DASSI NDJIDJOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Canada > Drame à Gatineau: la thèse du double meurtre suivi d’un suicide confirmée

Des membres de l’entourage du père qui a tué ses deux fillettes avant de s’enlever la vie,…