Accueil Opinion Cameroun > Diaspora: Le phénomène de l’empoisonnement de nos compatriotes

Cameroun > Diaspora: Le phénomène de l’empoisonnement de nos compatriotes

L’empoisonnement est un fait social qui existe depuis l’existence de l’humanité.

Par panorama papers
0 commentaire 1,2K vues

Par Serge Aimé Bikoi

A chaque fin d’année, il ne se passe pas de mois sans que l’on ne relate, ici et ailleurs, les histoires d’homicide volontaire par empoisonnement. En jetant un regard rétrospectif sur le passé, l’on découvre que c’est par l’empoisonnement que des nationalistes upcistes avaient été assassinés en exil durant les années pré et post-indépendance. C’est aussi par l’empoisonnement que les conflits fonciers se résolvent, très souvent, dans les contrées rurales ou urbaines juste en raison d’un simple titre foncier.

Dans le Cameroun contemporain, l’empoisonnement est devenu récurrent. Des compatriotes de la diaspora, qui viennent séjourner au Cameroun pour passer leurs vacances ou pour des voyages d’affaires, l’apprennent à leurs dépens. En fin d’année 2021, une jeune Camerounaise domiciliée en Europe était venue célébrer son union matrimoniale au Cameroun, mais elle n’a pu, au bout du compte, y retourner parce que décédée après un empoisonnement. Était-ce le cas pour Céline Padjoh, entrepreneure économique domiciliée en France, venue passer un séjour au Cameroun, mais qui n’y retournera plus jamais tant elle a été retrouvée morte dans son appartement ? C’est une piste de recherche à explorer.

Aussi y a-t-il des individus qui empoisonnent même leurs amis et leurs camarades tout simplement parce qu’ils sont jaloux de leur évolution et de leur réussite, parce qu’ils sont aigris et entretiennent la haine et les rancœurs. La propension à être frustré(e) fait en sorte que les grincheux n’arrivent pas à supporter l’ascension sociale de leurs congénères.

Illico presto, les faibles d’esprit (en posture de minorité psychologique) estiment que pour survivre, il faut faire disparaître autrui, qui est envié, valorisé et sublimé. Autrui, qui est subjugué ici, qu’il ait des signes extérieurs de richesse, de pouvoir, d’autorité ou non, est, sans conteste, en position de majorité psychologique. C’est donc la guerre symbolique entre les frustrés et les personnes jalousées qui se solde, malencontreusement, par le phénomène de l’empoisonnement, solution éminemment périlleuse et fatale pour les victimes qui sont nombreuses.

Aujourd’hui dans les îlots de plaisir et de loisir (bars-dancing, snack-bars, boîtes de nuit, cabarets, etc), la technique de l’empoisonnement est connue au point où chacun(e) tient absolument à ouvrir sa bouteille de bière. L’on ne laisse plus une bouteille ou un verre ouverts avant d’aller aux toilettes au risque de se faire surprendre. L’on en arrive même à se déplacer avec son flacon de vin lorsque l’on est contraint de se lever pour aller se trémousser sur la piste ou pour aller décrocher un coup de fil. Tout simplement parce que l’on ne sait jamais.

Il est donc urgent de se souvenir de ces nombreuses vies qui sont brisées, de ces nombreux destins déchus et de ces avenirs qui sont rendus incertains. Repensons, par exemple, à l’animatrice de Radio et Équinoxe Tv, Flora Ze, décédée en avril 2020 des suites d’un empoisonnement lors de l’anniversaire de son enfant selon des indiscrétions faites à cette période-là.

En janvier 2022, l’on se souvient aussi du cas de Julio Trésor Tanon, ancien journaliste à Canal 2 international, qui a émigré, ces derniers mois, aux Etats-Unis. Son cas d’empoisonnement avait été relayé dans l’espace public au point d’émouvoir plus d’un. En février 2022, le cas de Harley Debeau Andebe, alors journaliste à Vision 4, avait défrayé la chronique. Le transfuge de Canal 2 international était décédé des suites de maladie. Les échanges téléphoniques avec des confrères, qui avaient circulé sur les plateformes whatsaap il y a un an, avaient fait mention de ce qu’il avait été empoisonné il y a plusieurs mois.

Bien de personnes étaient restées de marbre tant elles étaient confinées dans un mutisme depuis la découverte de ce cas. C’est lorsque la mort survient que d’aucuns se mettent à forwarder les échanges du défunt sur plusieurs plateformes facebook et whatsaap. Histoire d’informer le grand public.

Serge Aimé Bikoi, journaliste, Éditorialiste, rédacteur-en-chef de Panorama papers et Sociologue du développement

A cause donc de l’empoisonnement, certaines personnes marchent, par exemple, avec de l’huile rouge et des écorces réputées anti poison. Bien de personnes ont commencé à se mettre à la mithridatisation (immunisation de certains poisons par l’accoutumance). Le phénomène de l’empoisonnement est non seulement l’expression de la méchanceté, de l’instinct sanguinaire qui anime plus d’un, mais aussi et surtout c’est la matérialisation de la vulnérabilité des individus ayant une mentalité de défaitiste, de pessimiste et de fataliste. Pourtant, ils peuvent valoir mieux que cela. Prudence, vigilance et méfiance !

Subscribe
Notify of
guest

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

à Lire Aussi

About Us / QUI SOMMES NOUS

As its name suggests, Panorama papers is a general information site which covers most of the world’s news in broad terms. We also have a YouTube channel where you will find great interviews and other current videos. Panorama papers is a PANORAMA GROUP LLC product. We work with our own means (without sponsors), to provide you with free and credible information.

US CONTACT

  1. 13384 Marrywood Court, Milton, Georgia 30004, United States of America;
  2. Email:  info@panoramapapers.com
  3. Tel.: +17707561762, +17035012817 
  4. Africa Office BP. 35435 Yaoundé-Bastos, Cameroon (+237) 699460010

SILICON VALLEY 237 APPELEZ VITE

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen

0
Cliquez pour commenterx
()
x
Verified by MonsterInsights