Home Politique Afrique Cameroun > Dictature: De nouveaux tourments pour Albert Dzongang
Afrique - 5 juillet 2021

Cameroun > Dictature: De nouveaux tourments pour Albert Dzongang

Une lettre-convocation à lui adressée par le commissaire n°4 de la ville de Douala tourne en boucle sur la toile et suscite des interrogations.

« Dans le cadre d’une enquête judiciaire en cours au commissariat central n°4 de la ville de Douala, et suite aux instructions de Monsieur le procureur de la République près le tribunal de première instance de Douala-Ndokoti contenu dans le soit-transmis n°2923 du 4 juin 2021, Monsieur Dzongang Albert est invité à se présenter au commissariat n°4 de la ville de Douala (face Assemblée des témoins de Jéhovah), le 6 juillet 2021 à 10 h très précises munie de ses pièces d’identité »,

lit-on in extenso de la lettre-convocation signée par le commissaire Etienne Sakafoutsou.

Il y est tout autant précisé que l’intéressé est informé de son droit d’être assisté par un conseil de son choix. De quoi peut-être accusé le conseiller spécial de Maurice Kamto? Est-il encore question des suites de la marche du 22 septembre 2020 initiée par le Mrc à travers certaines villes du pays suscitant une réaction vigoureuse et sans état d’âme du pouvoir?

On se souvient qu’à cette période, l’ancien député du Wouri avait été longuement et activement recherché par les forces de sécurité, en vain. Plus tard, après que le siège de la résidence de Maurice Kamto fut levé aux lendemains des élections régionales du 6 décembre 2020, Albert Dzongang refit surface sans être inquiété.

Il est vrai que 26 militants du Mrc parmi lesquels le trésorier du parti, Alain Fogue Tedom et le porte-parole de Maurice Kamto, Olivier Bibou Nissack, sont  toujours en prison à Kondengui à Yaoundé, et ne sont pas toujours jugés. Avec cette convocation, est-ce une nouvelle page de tourments qui s’ouvre pour Albert Dzongang ?

Le document est signé le 2 juillet 2021 à la veille des manifestations de Paris de ce 3 juillet qui ne réjouit pas particulièrement le pouvoir. Se pourrait-il que sa convocation soit interprétée comme une mise en garde adressée aux dirigeants du Mrc de recommencer avec les hostilités ?

Le conseiller spécial de Maurice Kamto aurait-il mêler sa langue au cours de l’émission  » la Vérité en face » à Équinoxe télévision, il y de cela un mois? Quoiqu’il en soit, la sérénité ne doit pas être de mise du côté du convoqué car de tous les côtes peuvent jaillir des chausses-trappes! 

Léopold DASSI NDJIDJOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Magouille autour des visas: L’Ambassade d’Allemagne décline toute responsabilité

Par Antoine Bivana En cas de paiement, l’Ambassade d’Allemagne invite les usagers à faire …