Home Société Afrique Cameroun > Diffusion des images obscènes sur les réseaux sociaux: La commission nationale des droits de l’homme condamne
Afrique - 8 juillet 2021

Cameroun > Diffusion des images obscènes sur les réseaux sociaux: La commission nationale des droits de l’homme condamne

Dans un communiqué rendu public hier en fin de soirée, James Mouangue Kobila fustige la capture et la diffusion, sur la toile, d’images indécentes et violentes, qui portent atteinte à la dignité humaine, au droit à la vie privée et au droit à l’intégrité physique.

Rappelant le préambule de la Constitution du 18 janvier 1996, qui proclame, dans son 12ème tiret, que toute personne a droit à l’intégrité physique et morale et doit être traité avec humanité, le président de la Commission nationale des droits de l’homme condamne la recrudescence des atteintes à la dignité des personnes sur les réseaux sociaux.

James Mouangue Kobila dénonce la diffusion des images et vidéos choquantes, qui portent atteinte au droit à l’image, à la présomption d’innocence, à la pudeur, à la morale publique, ainsi qu’aux bonnes mœurs. Cet organe est préoccupé par la récurrence de ces comportements et attitudes irresponsables de la part des personnes privées et agents publics à la moralité douteuse ou en mal de notoriété.

J.M. Kobila se félicite de la prompte réaction des services compétents du ministère de la Défense, qui ont ouvert une enquête à la suite de la publication de la vidéo impliquant des agents de la gendarmerie nationales selon les informations véhiculées par le chef de division de la communication dudit ministère.

La Cndh encourage toutes les autorités compétentes à instruire ou à poursuivre les enquêtes selon le cas, afin que les responsabilités soient établies, les suspects traduits devant les juridictions compétentes et les sanctions prises conformément aux dispositions légales en vigueur.

Cette instance invite les parents, en tant que responsable, au premier chef, de la socialisation des enfants, à faire davantage preuve de rigueur et à redoubler de vigilance dans leur encadrement, en leur inculquant des valeurs susceptibles de leur permettre de contribuer au bien-être moral de la société tout entière.

Aussi la Cndh appelle-t-elle les populations locales à faire un usage responsable des Technologies de l’information et de la communication (Tic), y compris en s’abstenant de produire, de diffuser ou de relayer des images, des textes, des vidéos et autres contenus à même de porter atteinte à la dignité humaine, à la vie privée, à l’intégrité physique et morale, à la moralité publique et aux bonnes mœurs.

Serge Aimé Bikoi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Incendie dans un appartement: Une femme enceinte et sa fillette calcinées

Par Gabrielle Mekoui Un début d’après-midi sombre pour la famille des victimes et les popu…