Home Politique Afrique Cameroun > Discours politique : Dieudonné Essomba accuse Kamto de distraire l’opinion
Afrique - 17 mai 2021

Cameroun > Discours politique : Dieudonné Essomba accuse Kamto de distraire l’opinion

Dans sa tribune du 15 mai 2021, l’économiste soutient que le leader du Mrc fait tout pour monopoliser l’attention.

« Kamto et sa meute continue à jouer leur rôle, celui de monopoliser l’attention des Camerounais et de les détourner de graves problèmes du pays. La situation du Cameroun se présente de manière extrêmement explosive, mais comme un peuple de vieilles mégères qui s’occupent des papotages des quartiers, tandis que leurs enfants se meurent, nous n’avons trouvé mieux que de nous distraire dans les frasques d’un imposteur politique de métier, »

grogne Dieudonné Essomba.

Selon le père de la monnaie binaire, les problèmes ne manquent pas. Il ne faut pas perdre de vue la négociation avant la fin de ce mois d’un nouveau programme d’ajustement structurel avec le Fmi.

« […..] avec à la clé la baisse de la masse salariale, des dépenses de fonctionnement et de la réduction du rythme d’investissement. La baisse des salaires et la compression des effectifs de la Fonction Publique ne sont plus à exclure dans les mois prochains, »

affirme mordicus Essomba.

De l’avis de l’économiste, la succession s’annonce avec un Chef d’Etat trop âgé. Celui-ci est entouré de gens trop cupides peu enclins au transfert démocratique du pouvoir.

« Et pendant que ces problèmes rongent le Cameroun comme un cancer, on ne voit nulle part des gens s’organiser pour faire front à toutes ces menaces. Bien au contraire, le monde politique et la société civile dispersent leurs efforts dans les commentaires des frasques dérisoires de Kamto et sa racaille, un imposteur de métier, voleur impénitent et escroc professionnel, »

se lamente le consultant de Vision 4.

Pour Dieudonné Essomba, les chances de jouer le moindre rôle dans la transition démocratique sont totalement nulles. Des gens qui n’ont aucun sens du partage, qui critiquent l’équilibre régional sans lui substituer un mécanisme qui ménagent la bonne représentativité institutionnelle des segments communautaires au sein de l’Etat, dénoncent l’autochtonie et prétendent redistribuer les terres des communautés au motif qu’elles appartiendraient à l’Etat n’ont aucune place dans le champ politique du Cameroun.

Antoine Bivana

Un commentaire

  1. C’est lui Dieudonné ESSOMBA le haineux et tribaliste qui dit que les bamilekes veulent envahir toutes les terres des betis qui veut se faire un nom en parlant de KAMTO tout le temps

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Complot: Le député salmana Amadou Ali du Fsnc victime?

Par Pierre Laverdure OMBANG Le député du Diamaré centre n’a pas attendu pour que tou…