Home Société Afrique Cameroun > Droit de l’homme: Dénonciation sur les Traitement inhumains et dégradants diffusés sur internet
Afrique - 12 juillet 2021

Cameroun > Droit de l’homme: Dénonciation sur les Traitement inhumains et dégradants diffusés sur internet

Impunité concrète pour ceux en charge de faire appliquer les lois ,la commission des droits de l’homme du barreau du Cameroun dénonce.

Dans une récente sortie et mise à la disposition des médias , la commission des droits de l’homme du barreau du Cameroun dénonce les traitements inhumains et dégradants diffusés sur internet. Signée de Christian Daniel Bissou , la dénonciation s’arrête sur quelques faits majeures qui ont fait l’actualité au Cameroun et les choux gras de de la presse .

Constatant avec consternation la récurrence de la » diffusion de vidéos d’actes de tortures et d’humiliation à travers les réseaux sociaux et autres plateformes , la plupart des temps par les bourreaux qui en sont les auteurs. Et où on y voit des victimes désarmées supplier des personnes éprouvant du plaisir à faire souffrir leur proies leur infligeant un certain nombre d’horreur et d’humiliation attentatoires a la dignité humaine  ».

Une situation inadmissible pour la.commission des droits de l’homme du bateau du Cameroun , au regard de son caractère nocif et contraire à l’ordre public et à la morale et qui prend des proportions inquiétantes selon la commission, et lorsque les auteurs sont encore plus des agents de police et ou de gendarmerie encore plus chargés du maintien de l’ordre .

La commission  »Bissou  » , s’en va en guerre contre ceux qui par voie des réseaux sociaux porte atteinte à la dignité des personnes ,se rappelant des faits tels que celui de la jeune Malicka filmée nue après un rapport sexuel dans le bureau du journaliste Martin Camus Mimb , ou encore celui de la jeune  » Mamadie Esther  » et très récemment de l’intrusion dans un domicile privé à Douala bonamoussadi des forces de l’ordre , des viols des personnes âgées à Ombessa , reprécisant ici qu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’actes de tortures et mauvais traitement prohibés par la loi .

 »Tortures et mauvais traitement sont des violations suprêmes des droits humains parceque martèle la commission  »Bissou  » ,ils salissent la République de déshumanisent la victime et le bourreau . Dans un contexte où la nudité est galvaudée en permanence , l’humain choisifié , le droit au respect de la vie privée malmenée ,la presomptinon d’innocence bafouée .Rappelles la commission :  » les auteurs de ces actes doivent être sévèrement punis  ».

Car comment comprendre que selon le rapport du ministère de la justice sur l’état des droits de l’homme au Cameroun en 2018 , Etats des sanctions administratives et disciplinaires pour atteintes physiques et morales des personnes en charge du maintien de l’ordre , les chiffres soient aussi mièvres .

Tenez par exemple au 31 décembre 2020 , seuls : 1 revocation , 11 blâmes ont été enregistré à la police , la gendarmerie et dans l’administration pénitentiaire confondus . ? Ce qui pour la commission des droits de l’homme du barreau du Cameroun constitue , là la traduction concrète de l’impunité des personnels en charge de l’application des lois et du respect de l’ordre public et ceux malgré leurs arrestations souvent annoncées à grand renfort de publicité .

La commission  »Bissou  » des droits de l’homme et des libertés du barreaux du Cameroun:  »condamne fermement l’ensemble l’ensemble de ces pratiques malsaine et antidémocratiques dans un pays en recherche permanente de paix ,du vivre ensemble et de la cohésion sociale  » .

Elle commande , par ailleurs que les auteurs des actes de barbaries , responsables de cet ensauvagement ,complices et relayeurs des faits cités soient dans l’urgence interpellés et mis à la disposition de la justice et surtout sanctionnés .  » c’est là la garantie de l’existence d’un état de droit  » selon la commission des droits de l’homme et des libertés du barreau du Cameroun que conduit depuis quelques temps , l’avocat au barreau du Cameroun , Maître Christian Daniel Badjeck .

Pierre Laverdure OMBANG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Magouille autour des visas: L’Ambassade d’Allemagne décline toute responsabilité

Par Antoine Bivana En cas de paiement, l’Ambassade d’Allemagne invite les usagers à faire …