Home Société Afrique Cameroun > Droits de l’homme: Esther Memadji, l’histoire retiendra
Afrique - 13 juillet 2021

Cameroun > Droits de l’homme: Esther Memadji, l’histoire retiendra

Les auteurs de la diffusion de la vidéo nue de la jeune femme à Kondengui .

Alors que la commission des droits de l’homme du barreau des avocat du Cameroun s’offusquant dans une dénonciation rendu public, il y’a quelques heures, les camerounais en même temps apprenaient la placées en détention à la prison centrale de kondengui de personnes accusées d’avoir partagé des images nues de la jeune Memadji Esther.

La commission décrivait alors, et ce constatant avec consternation la récurrence de la » diffusion de vidéos d’actes de tortures et d’humiliation à travers les réseaux sociaux et autres plateformes, la plupart des temps par les bourreaux qui en sont les auteurs. Et où on y voit des victimes désarmées supplier des personnes éprouvant du plaisir à faire souffrir leur proies leur infligeant un certain nombre d’horreur et d’humiliation attentatoires a la dignité humaine  ».

C’est le cas de Dame Memadji Esther , dont la vidéo est devenue virale dans les réseaux sociaux ,après avoir été accusée de vol de portable dans une boutique au quartier nkomkana a Yaoundé. Ses bourreaux, la propriétaire de la boutique et son mari vont ainsi la séquestrer et devant des personnes présentent vosnt lui intimer l’ordre de se déshabiller toute nue.

Elle sera alors prise en vidéo par voie de téléphone portable, par plus d’une personne et parmis lesquels ses principaux bourreaux.

Sauf que personne ne l’aurait imaginer, l’affaire va prendre une autre tournure et une mobilisation tous azimuts va se faire depuis la région du Nord pour soutenir la jeune dame orpheline depuis des années. Un collectif d’avocats va donc l’assister dans cette procédure qui deviendra historique au Cameroun. Au départ accusée de vol, elle est désormais présentée comme la victime.

Victime de ses bourreaux

Memadji Esther, reconnaît qu’elle a volé un téléphone portable, elle va même jusqu’à sur reconnaissance de dette devant la police commencer par payer ce qui lui ai demandé, c’est à dire la somme de 300 000 francs Cfa en versant déjà 150 000 francs . La jeune dame qui avait reconnue les accusations de vol avait payé de l’argent non seulement pour le téléphone mais aussi pour que sa nudité ne soit pas diffusée. Malgré cela, les auteurs de la vidéo l’ont fait.

Alors que la vidéo aurait dû être supprimée , elle va se retrouver dans les réseaux sociaux exposants ainsi la nudité de la jeune dame.
Appuyée par un collectif des avocats, elle va alors déposer une plainte.

Le procureur de la République saisi de la plainte va placer sous mandat de dépôt vendredi soir du 9 juillet 2021, les auteurs de la vidéo de cette jeune dame nue . Ils séjournent actuellement à la prison centrale de Kondengui.

Le cas Memadji Esther est même cité dans la dénonciation faites par la commission des droits de l’homme du barreau du Cameroun qui dans une récente déclaration allait en guerre  » contre ceux qui par voie des réseaux sociaux porte atteinte à la dignité des personnes ,se rappelant des faits tels que celui de la jeune Malicka filmée nue après un rapport sexuel dans le bureau du journaliste Martin Camus Mimb , ou encore celui de la jeune  » Mamadie Esther  » …. reprécisant ici qu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’actes de tortures et mauvais traitement prohibés par la loi .

Un à deux ans de prison et une amende allant de 1 à 5 millions de francs voici ce que prévoit la loi camerounaise pour quiconque, au moyen d’un procédé quelconque porte atteinte à l’intimité de la
vie privée d’autrui en fixant, enregistrant ou transmettant, sans le
consentement de leur auteur…

Esther Memadji , plus que jamais et malgré elle rentre ainsi au cœur d’une histoire dont le revirement restera à jamais gravé dans les mémoires , elle est passée en l’espace de quelques jours de  »voleuse » à victime des réseaux sociaux .

Pierre Laverdure OMBANG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Incendie dans un appartement: Une femme enceinte et sa fillette calcinées

Par Gabrielle Mekoui Un début d’après-midi sombre pour la famille des victimes et les popu…