Accueil PolitiqueAfrique Cameroun > Droits de l’homme: Un militant pacifiste anglophone détenu dans l’illégalité (Ong)

Cameroun > Droits de l’homme: Un militant pacifiste anglophone détenu dans l’illégalité (Ong)

Les enquêteurs ont retrouvé dans le smartphone d'Abdul Karim Ali une vidéo montrant de présumées violations de droits humains commises par un soldat camerounais en zone anglophone.

Par panorama
0 commentaire 279 vues

Par Mon’Esse

L’ONG Human Rights Watch (Hrw) a, mercredi demandé la libération d’Abdul Karim Ali, présenté comme «un militant pacifiste anglophone» détenu dans des conditions déplorables depuis le 11 août au Cameroun sans qu’aucun chef d’accusation officiel n’ait été retenu contre lui à ce jour.

Cet homme âgé de 40 ans a été interpellé par des éléments de l’armée à Ntamulung, un quartier du chef-lieu de la région du Nord-Ouest, Bamenda, puis conduit au poste de gendarmerie où il n’a été autorisé à voir son épouse que deux jours plus tard, au bout d’intenses pressions de ses avocats.

Ces derniers, indique Hrw, ont à leur tour affirmé n’avoir pas été autorisés à consulter son dossier. Abdul Karim Ali a ainsi été interrogé en l’absence de ceux-ci et en violation, rappelle l’Ong de défense des droits humains, de la loi camerounaise.

Bien qu’à ce jour aucun chef d’accusation officiel n’ait été retenu contre lui, le gardé à vue a néanmoins été informé qu’il était accusé d’«apologie du terrorisme», les enquêteurs ayant retrouvé dans son smartphone une vidéo montrant de présumées violations de droits humains commises par un soldat camerounais contre des civils dans les régions anglophones du Cameroun où un conflit sécessionniste fait rage depuis fin 2016.

«Les autorités camerounaises devraient clarifier la situation d’Ali et respecter ses droits, estime l’Ong. Posséder des vidéos de militaires prétendument en train de commettre des abus n’est pas un crime. À moins qu’il ne comparaisse sans tarder devant un juge et soit officiellement accusé d’une véritable infraction, il devrait être remis en liberté et autorisé à poursuivre son travail.»

Hrw rappelle qu’Ali d’Abdul Karim avait déjà été arrêté en septembre 2019, placé en garde à vue sans accès à un avocat pendant cinq jours, avant d’être remis en liberté plusieurs semaines plus tard.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens, sans mécène pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie