Home Société Afrique Cameroun > Éclairage: Comprendre le mariage en pays Bamoun
Afrique - Afrique - Afrique - 30 octobre 2021

Cameroun > Éclairage: Comprendre le mariage en pays Bamoun

Pourquoi les filles non Bamoun ont de sérieuses difficultés à se marier aux Bamouns

Il n’est pas rare d’entendre que les Bamoun aiment se marier entre eux. Mais, même si cette assertion est vide de sens eu égard au fait sur un plan purement statistiques, les camerounais ont largement tendance à trouver leur conjoint au sein de leurs tribus, (forte sédentarité oblige entre autres), il n’en demeure pas moins qu’il existe une certaine résistance chez les Bamoun à ce que leurs fils prennent femmes ailleurs.

La principale raison se trouve dans un détail : le non respect de certaines règles de soumission et valeurs traditionnelles !

En effet, comme vous pouvez le voir sur cette image, Seidou Mbombo Njoya, grand frère de l’actuel Sultan Roi de plus de 30 ans, se décoiffe désormais devant lui quand ils dialoguent. Il faut dire que chez les Bamoun, le successeur du père est littéralement le père. Aussi est-il par exemple interdit de l’appeler désormais par son nom ou son prénom ! Moi-même depuis 2009 que j’ai succédé à mon père, même ma propre mère qui m’a mis au monde ne m’avait plus jamais appelé sans précéder mon prénom du titre de « Père ».

Toute chose qui semble incongrue pour les files venues d’ailleurs, qui continuent souvent d’appeler leurs compagnons par leurs noms et prénoms, et ce même devant les membres de leurs familles. Sous prétexte que les appeler systématiquement « Père », « Nji », ou leur répondre par les termes « naham », « heerr » etc. est villageois.

Sachez alors qu’en le faisant, vous portez atteinte non seulement à sa personnalité, mais surtout à la sensibilité et à la dignité de toute sa grande famille qui sent ainsi la mémoire de leur illustre parent disparu insultée et bafouée !

Par cette incartade « moderniste », la jeune fille verra toute sa belle famille dressée contre elle, car elle l’a considère comme irrespectueuse et incapable d’intégrer et d’incarner des valeurs traditionnelles qui leur semblent très essentielles !

La preuve qu’il ne s’agit pas d’une simple affaire de tribalisme : même les filles Bamoun qui ont décidé de vivre à l’occidentale, et par conséquent de ne pas respecter ces règles, ont toutes les difficultés du monde à trouver époux chez leurs cotribaux !

Ainsi, de nombreux couples, pourtant très heureux et très amoureux, ont volé en éclats à cause de ces petits manquements !
En commençant par celui du défunt Sultan Roi, comme il le raconte lui-même dans le livre entretien : Ibrahim Mbombo Njoya, Le Cameroun, Les Bamoun et Moi !

Moussa Njoya

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

États-Unis > Fusillade: 2 morts, 3 blessés dans un marché de campagne dans le nord du comté de Harris

Avec HCSO Vers 13 heures, les députés ont répondu à une fusillade sur Airline Drive où plu…