Home Société Afrique Cameroun > Éducation : Adolarc Lamissia, journaliste et fils du Septentrion écrit au Ministre des enseignements secondaires
Afrique - 17 avril 2021

Cameroun > Éducation : Adolarc Lamissia, journaliste et fils du Septentrion écrit au Ministre des enseignements secondaires

<<Madame, ce serait un crime contre ces enfants qui n’ont pour seule envie que de s’instruire malgré la pauvreté des parents.>>

Nous avons eu la sortie épistolaire du journaliste qui s’offusque de la décision prise par Nalova Lyonga instruisait l’arrêt des inscriptions pour l’examen du Bepc.

Madame le Ministre des Enseignements secondaires permettez moi de vous saisir à propos de votre décision prise ce jeudi qui hypothèque l’avenir de plus de 5000 élèves de classes de 3ème qui, du fait de l’indigence des parents, n’ont pas encore déposé les dossiers du Bepc.

Vous avez instruit aux responsables de vos services déconcentrés l’arrêt des inscriptions pour l’examen du Bepc . Cette décision qui intervient dans un contexte de crise sanitaire où les parents éprouvent toutes les difficultés à joindre les deux bouts,  condamne des milliers de jeunes camerounais à ne pas réaliser leur ambition.

La situation est encore alarmante dans les régions  septentrionales où les parents  vivent avec moins de 500 frs par jour mais réussissent quand même  l’exploit de financer jusqu’en 3e la scolarité de leurs  enfants.

Madame le ministre des enseignements secondaires,  nous vous interpellons votre indulgence afin de vous pencher sur ces cas sociaux et dans le contexte sanitaire. 

Madame, ce serait un crime contre ces enfants qui n’ont pour seul envie que de s’instruire malgré la pauvreté des parents.

Madame le ministre votre rôle c’est d’offrir une éducation de qualité en donnant la chance à tous les camerounais sans discrimination.

C’est pourquoi  je vous interpelle afin de donner la chance à ces milliers d’enfants du septentrion de participer à  cette session de l’examen Bepc. Non ne commettez pas cette erreur.

Iliassou Kpoumie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Bataille au sommet: La guerre de l’opinion publique refait surface

Par Serge Aimé Bikoi Au moins huit journaux en ont fait l’écho ce lundi, 23 mai 2022…