Home Info continue Cameroun > Education: Les meilleurs lycées et collèges de l’année 2020 au Cameroun sont connus
Info continue - Médias - 23 avril 2021

Cameroun > Education: Les meilleurs lycées et collèges de l’année 2020 au Cameroun sont connus

L’année scolaire 2020-2021 a été fortement perturbée à cause de la pandémie du coronavirus. Des répercussions en terme de rendement aux examens officiels ne sont pas négligeables. 

Comme chaque année , la tradition de rendre publique les établissements secondaires qui se sont illustrés avec brio lors des examens officiels organisés par l’office du baccalauréat du Cameroun a été respectée.

C’est ainsi  que le collège Jean Tabi de Yaoundé arrive en tête des établissements privés confessionnels  de l’enseignement secondaire général avec un taux de réussite de 99,77%

Le collège Libermann de Douala occupe le premier rang des établissements privés confessionnels de l’enseignement techniques avec 98,70% de réussite. 

Le collège la Conquête de Douala domine tous les collèges privés laïcs de l’enseignement secondaire général et prend la tête du classement. 

L’institut agricole d’obala est classé premier parmi les établissements privés laïcs de l’enseignement technique et professionnel avec un taux de réussite de 82,96% .

Dans l’ordre de l’enseignement secondaire général public,  le lycée bilingue de bepanda est le meilleur sur les 627 classés  avec 79,84% du taux de réussite. 

Et enfin, le lycée technique professionnel et agricole de yabassi coiffe tous les établissements publics de l’enseignement technique et professionnel avec 88,04% de réussite. 

Pour ce qui est des distinctions individuelles, Diland Tchofo Nzumengue du collège Liberman est le lauréat national avec une moyenne de 18/20 et la mention Excellent,  et Jenny Brandy Choufack Ngoufo du lycée de Bojongo à Douala est le plus jeune lauréat. 

Zobel A.Mbon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Pédophilie, viol et contamination au VIH

Cameroun : L’abbé Emilien Messina interdit d‘exercice Par Atogo’togo Junior «Moi, Monseign…