Accueil Médias Cameroun > Élections (2022-2024): 40 journalistes de 6 régions à l’école de la paix

Cameroun > Élections (2022-2024): 40 journalistes de 6 régions à l’école de la paix

Le NewSeta en collaboration avec le Nec s'y est employé pendant deux jours à Yaoundé.

Par panorama papers
0 commentaire 238 vues

Par Sandra Embollo

Le Réseau pour la solidarité, l’épanouissement et la transformation pour tous ( NewSeta) avec l’appui de la Fondation nationale pour la Démocratie (Nec), une organisation à but non lucratif américaine, ont renforcé les capacités d’une quarantaine de journalistes venus de six régions du pays. Avec l’ouverture du prochain cycle qui s’ouvre en 2023, il était question pour l’essentiel d’équiper les femmes et les hommes de médias, de prérequis pour une couverture médiatique plus responsable. Pour ce faire, une somme de modules ont été passées en revue.

Le premier jour, le 10 octobre 2022, c’est Tehwi Lambiv, un ancien pair du média public Crtv qui a ouvert le bal. Son exposé à porté sur l’éthique en journalisme et les principes cardinaux de la profession, tels que, dire la vérité, respecter la vie privée, l’indépendance du journaliste, les conflits d’intérêt, la responsabilité et la justice sociale entre autres. Hamman Manna, quant à lui a pris la relève pour revenir sur les fondamentaux de la pratique journalistique. Raconter les faits vrais, enquêter et révéler, le choix idoine de l’interwievé et la prise de position. Il a tout autant insisté sur les genres journalistiques. Paul Joël Adisi a enchaîné pour parler de l’importance du “Data journalist”, la sécurité digitale, les “Big data et les fact checking”, dans la profession au jour le jour.

Le Pr Dze-Ngwa Wilibroad a fermé la boucle en explorant le rôle de la communication en Afrique pour une paix durable en Afrique. Un examen rapide des différents concepts usuels en temps de conflit a été une préoccupation. Ainsi, le conflit, le maintien de la paix, la construction de la paix, le maintien de la paix, la consolidation de la paix entre autres étaient au menu. La cérémonie d’ouverture a tout autant été faste avec en mettant en évidence les speeches des représentants du ministère de la Jeunesse et de l’éducation civique (Minjec) et du Cnc.

Un engagement pour la paix

Le 2ème jour, ce 11 octobre 2022, a été marqué par des conseils pratiques dans l’exercice de la profession. Le patron du Conseil national de la communication (Cnc), Joseph Chebongkeng Kalabubsu, a clôturé la journée par des explications concrètes pour une couverture aboutie. “J’espère que vous n”allez pas être des journalistes vauriens, en vous laissant manipuler par le premier venu”, a-t-il lancé à l’endroit des séminaristes au moment de se séparer. Il a dit compter surtout sur les femmes et hommes des médias qui ont bénéficié de la formation et leur demande dans la foulée de mettre les acquis à contribution pour une couverture responsable des élections.

Tout en remerciant les organisateurs du séminaire, il a souhaité que tous se plient aux exigences déontologiques qui encadrent le métier. Déjà, la journée s’est ouverte avec un exposé du journaliste Prince Mundi sur le rôle des médias dans la condition de la démocratie. Un moment riche de partage d’expériences où les participants ont donné leur témoignage sur cette attente. La lutte contre les discours de haine a également été une préoccupation. Ngala Desmond s’y est pris en prenant des exemples concrets qui empoisonnent le champ médiatique au Cameroun. En dépit de toutes les mesures prises par les autorités pour juguler le mal, tel un serpent de mer, il continue de se répandre et surtout dans les réseaux sociaux. Au sujet de l’éditorial et du contenu médiatique de la presse camerounaise, Eugène Nforngwa est revenu sur le rôle des médias et du journaliste en particulier.

Chaque homme de média devrait se considérer comme un messager, un pipe-line. Il a été question de spécifier que le journaliste doit se parfaire au jour le jour, car rien n’est acquis à l’avance. En période électorale plus que jamais, “cet historien du présent” devrait faire autant que cela se peut, des efforts pour préserver son indépendance. Ateki Seta Caxton, le directeur exécutif de NewSeta a dit toute sa satisfaction d’œuvrer pour le renforcement des capacités des journalistes.

Que tous travaillent pour la réconciliation, réconciliation avec soi-même et réconciliation avec l’autre afin que le Cameroun retourne dans son entièreté à la paix. Le séminaire s’est terminé avec la remise des parchemins aux participants, en présence du président du Cnc. Tous ont sollicité qu’une telle initiative se renouvelle au plus tôt, pour une rentabilité plus accrue.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 01 02 2023

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen