Home Sport Afrique Cameroun > Élections à la Fecafoot: Les joutes oratoires avant le verdict final
Afrique - 2 semaines ago

Cameroun > Élections à la Fecafoot: Les joutes oratoires avant le verdict final

L’équipe de Samuel Eto’o l’un des principaux adversaires de Seidou Mbombo Njoya, l’actuel président de la Fecafoot, multiplies les sorties muslées à quelques jours de l’élection.

De mémoire d’amateur de football, jamais une élection pour le poste de président de la fédération camerounaise de football (Fecafoot) n’a suscité autant d’engouement et de ferveur. L’intérêt pour cette consultation  électorale bien qu’assez considérable par le passé,  a surtout été rehaussé par l’identité des différents candidats. Notamment deux d’entre eux, dont les parcours et l’aura les placent indubitablement au rang de favoris suprêmes pour la conquête du graal. Il s’agit de Seidou Mbombo Njoya et de Samuel Eto’o. Le premier est un dirigeant sportif accompli, qui a fait ses classes à la Fifa et à la Caf, avant d’accéder à la présidence de la Fecafoot en 2018. Quant au second, il est l’un des meilleurs joueurs de football de l’histoire.

Les deux hommes se connaissent bien. Il y a 3 ans, ils ont scellé une alliance qui a grandement contribué à propulser Seidou Mbombo Njoya au poste de  patron de l’instance faitière du football camerounais. Cependant, depuis quelques mois ils sont en froid.

Une rupture qui selon le quadruple ballon d’Or africain, est née de « l’incompétence», de son ex-associé, qui n’a pas réussi à implémenter le projet qu’ils avaient élaboré ensemble. C’est du moins ce qu’il a confié à la presse le 17 novembre 2021, après avoir déposé son dossier de candidature au siège de la fédération.

«Le candidat d’en face [Seidou Mbombo Njoya, Ndlr] a échoué, il le sait. Quand je lui avais apporté mon soutien, je lui avais dit: tu n’appliques pas le projet commun que nous avons, je serai contre toi. Aujourd’hui, je suis face à lui parce qu’il a lamentablement échoué»,

a-t-il déclaré, sous la clameur de la foule venue l’encourager dans sa démarche.

Samuel Eto’o a ensuite haussé le ton, menaçant ouvertement son principal rival de représailles en cas de fraudes manifestes

« Il faut qu’ils le sachent: Si un de mes parrainages est éliminé, je viendrai ici avec toute cette foule qui me suit et même celles des autres régions pour les déloger A un moment donné il faudrait que notre gouvernement prenne peut-être cette décision-là S’il faut que j’amène notre gouvernement à le faire, je le ferai Parce que quand on échoue, on n’a plus de plaa-t-il ajoutéce», 

a-t-il ajouté

Cette sortie musclée a suscité nombre d’interprétations et d’analyses. D’aucuns voyant même en elle, l’aveu d’échec d’un candidat qui «refuse» d’ores et déjà le verdict des urnes. Des supputations que réfutent bien évidemment l’équipe de Samuel Eto’o.

Ernest Obama, son porte-parole, a d’ailleurs indiqué sur  le plateau de L’Arène dimanche 21 novembre 2021, que la sortie du triple vainqueur de la Champion’s League a été dicté par la réalité contextuelle. A en croire ce dernier, son candidat a été la victime d’une conspiration orchestrée par l’exécutif actuel en charge de la Fecafoot. Celle-ci avait pour but de l’empêcher de déposer sa candidature dans les délais impartis.

Toutefois, malgré ce florilège de révélations, Seidou Mbombo Njoya s’est jusqu’à présent emmuré dans le silence. Pas de déclarations fortes encore moins d’invectives. Une attitude qui traduit une sérénité inébranlable, ou alors une simple aversion pour les joutes oratoires précédant habituellement toute consultation électorale.  Pour mémoire, l’élection du prochain président de la Fefacoot aura lieu le 11 décembre 2021.

8 candidats ont postulé pour le poste. Parmi ces derniers, seulement 3 prétendants ont déposé des dossiers complets. Il s’agit de Samuel Eto’o, Seidou Mbombo Njoya et Maboang Kessack. Quant aux autres, ils avaient jusqu’à dimanche 21 novembre 2021 à 18h ppur régulariser leur situation. Malheureusement pour le moment nous n’avons aucune infomation sur leur situation.

Paul Tcheg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Extreme-Nord: Des tensions intercommunautaires qui n’en finissent pas !

Déjà 19 morts depuis le début des affrontements Dimanche. Un Conflit intercommunautaires, …