Home Société Afrique Cameroun > Elections au Barreau: Une lionne à l’affût du poste de bâtonnier pour la première fois
Afrique - 2 semaines ago

Cameroun > Elections au Barreau: Une lionne à l’affût du poste de bâtonnier pour la première fois

l'Assemblée générale élective de l'ordre des avocats du Cameroun est annoncée pour le 18 juin 2022. Ce sera, en effet, une occasion opportune, pour les Hommes en robe noire, de choisir leurs dirigeants.

Par Serge Aimé Bikoi

Depuis le décès du bâtonnier, Charles Tchakounte Patie, l’intérim est assuré par Me Claire Atangana Bikouna. Depuis l’annonce, par le président de cette assemblée générale élective, chaque candidat(e) dûment enregistré(e) s’échine à peaufiner son champ d’actions et des stratégies pour tenir en haleine ses pairs dans l’optique d’être élu(e) dans les prochaines semaines.

L’une des figures importantes du barreau du Cameroun, candidate à cette élection, est Me C. Atangana Bikouna, diplômée de la Faculté de Droit et d’Économie d’Aix-Marseille en France. Cette avocate au barreau du Cameroun est présentée comme l’un des candidats favoris au prochain scrutin. Celle qui assure l’intérim à la tête du bâtonnat avait succédé à cette fonction suite au décès, en poste en octobre 2020, de Me Charles Tchakounte Patie, le bâtonnier désigné lors de la dernière assemblée générale élective en novembre 2018 à Douala. Depuis lors, comme une véritable lionne, elle est sur le terrain et elle organise des rencontres avec les promotions d’avocats et autres associations les regroupant. Histoire de répertorier leurs aspirations, désirs et logiques et de les intégrer à son projet de société pour « un barreau fier et ferme sur ses traditions, mais ouvert et confiant en l’avenir ».

Dans son échéancier en termes d’actions, Me C. Atangana Bikouna a, ces derniers jours, fait une descente à Bamenda, capitale régionale du Nord-Ouest. Elle s’y est rendue pour rencontrer le doyen des avocats, Luke Sendze, avocat depuis le 4 août 1967. Cette rencontre s’inscrit, selon cette tête de proue, dans la mouvance du maillage territorial qu’elle a entrepris de réaliser dans l’ensemble des dix régions camerounaises. Cette visite dans le Nord-Ouest a été fort appréciée par ses confrères qui ont vu, en elle, une candidate déterminée et disposée à être à l’écoute de ses confrères. Toute chose qui dénote d’une volonté d’intégrer les avocats des aires culturelles anglophones dans la gouvernance du barreau camerounais.

Plusieurs de ses confrères appréhendent, dans la même veine, Me Atangana Bikouna comme un profil idoine pour un contrat de confiance, dont le fondement est le rayonnement du barreau fort et socialisé aux valeurs des pères fondateurs ayant marqué l’histoire du Cameroun. Ayant une expérience de trois mandats comme membre du conseil de l’ordre, cette dame chevronnée a pu mener de nobles combats et réaliser de grands exploits, dont les plus évocateurs sont:

la formation des jeunes avocats des promotions Aboubacar et Bernard Achuo Muna;
l’accompagnement social et humaniste des avocats dans des situations éprouvantes qui nécessitent la présence de la famille professionnelle ;
le combat pour la sécurité de l’avocat et la protection de son exercice professionnel; la fédération de l’équipe du conseil de l’ordre restée orpheline afin qu’elle maintienne le cap.

Autant de lauriers glanés, d’acquis remportés et de victoires engrangées par Me Atangana Bikouna qui sollicite alors le suffrage de ses confrères afin d’être la première femme camerounaise à tenir les rênes de cette instance comme bâtonnier de l’ordre des avocats du Cameroun. Au regard de son capital de savoirs, de savoir-faire, de savoir-être et de sa riche et longue expérience, Me Atangana Bikouna est considérée comme « the right woman at the right place »(la vraie femme qu’il faut à la place qu’il faut). Près de quinze hommes sont déjà passés à la tête du conseil de l’ordre des avocats du Cameroun depuis des décennies. C’est, aujourd’hui, le moment opportun d’accorder les suffrages, le 18 juin 2022, à cette valeureuse dame. Question d’assurer au barreau la visibilité, la crédibilité, le rayonnement et la résonnance qui le placeront à la position d’autorité. Dans les dynamiques de promotion du genre, d’implémentation de la parité, de la mixité et de la complémentarité à la tête du bâtonnat, Atangana Bikouna, intérimaire à la tête du conseil de l’ordre des avocats du Cameroun, est, d’ores et déjà, bien positionnée pour gouverner, réguler et contrôler cet organe au bénéfice de l’ensemble des Hommes en robe noire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Etats-unis > Préservation de l’ordre mondial: La Chine en colère contre Anthony Blinken

Par Rostand Tchami Pour cause, le secrétaire d’Etat de Joe Biden Antony Blinken a estimé j…