Home Société Afrique Cameroun > Enseignement Secondaires: Nalova Lyonga ridiculise le préfet de la Lékié.
Afrique - 20 avril 2021

Cameroun > Enseignement Secondaires: Nalova Lyonga ridiculise le préfet de la Lékié.

La ministre des enseignements secondaires au Cameroun vient de faire annuler un arrêté préfectoral en date du 10 mars dernier et qui portait sur le redéploiement de certains personnels enseignants relevant des enseignements secondaires dans le département de la Lékié.

C’est un acte jugé sans » galanterie administrative  » qu’a posé le préfet du département de la Lékié selon certaines personnes proches de la.ministre des enseignements secondaires Nalova Lyonga. Et qui va rapidement être rattrapé par la décision N°81 /21/D/Minesec/SG du 19 avril 2021 annulant toutes les dispositions de l’arrêté préfectoral N° 152/AP/JO3/SAAJP du 10 MAars 2021 portant redéploiement des personnels enseignants relevant de la délégation départementale des enseignements secondaires de la Lékié.

Sauf que ça souvent été le cas dans bien des départements où le préfet avait pris des arrêtés pour redéployer des personnels ,comme ça été le cas il y’a quelques temps dans l’adamaoua. Une décision prefectoral qui avait en ce temps trouvé l’assentiment du ministre des enseignements secondaires.

Fait curieux , sur le même principe le préfet de la Lékié se croyant dans ses prérogatives va être suppris de la réaction de la ministre qui va très rapidement invalidé son arrêté préfectoral . Le problème , des sources internes font savoir que la ministre avait pris l’engagement de ne bouger aucun enseignant ,mis à part les décédés ,les retraités et des personnes reconnues coupables et ou accusées de malversations financières.

Les personnels redeploiyées par le préfet de la Lékié devront donc attendre pour de nouveaux postes d’affectation ,mais en attendant ils sont priés de retrouver leurs anciens postes de travail martèle Nalova Lyonga..

Que prévoit donc la loi ,donc notamment le décret N °78/ 485 DU 9 N0VEMBRE 1978 ? Et fixant les attributions des Chefs de Circonscriptions Administratives et des organismes et personnels
chargés de les assister dans l’exercice de leurs fonctions. Sur les préfets et leurs prérogatives :

ARTICLE 32. Le Préfet gère l’ensemble des fonctionnaires et agents de l’Etat installés dans son
Département, à l’exclusion de ceux de la Justice, des Forces Armées et de la Sûreté Nationale. A cet
égard :

ARTICLE 33. Le Préfet prend en outre les actes de gestion ci-après :

(…) le préfet ,
— octroi des congés annuels, de paternité et de maternité aux personnels en service
dans le département ;
— octroi des autorisations et permissions d’absence a responsables et agents des
services départementaux.
Il dispose par ailleurs à l’égard du personnel en service dans son Département des pouvoirs
suivants :
— constatation des absences irrégulières ;
— application des sanctions disciplinaires d’avertissement de blâme et de mise à pied
de à 8 jours au personnel relevant du Code du Travail ;
— application des sanctions d’avertissement et de blâme au personnel fonctionnaire
non titulaire de postes responsabilité supérieurs à celui de chef de bureau
l’Administration centrale ;
— affectation à l’intérieur du Département des agents non titulaires de postes de
responsabilité.

Toutefois, les dossiers relatifs aux actes ci-dessus sont instruits et les décisions préparées par
les responsables des services techniques intéressés qui sont en outre chargés de leur application.

Sauf que , a mieux comprendre certains . Le préfet de la Lékié aurait usé de trop de » zèle  » :arguant que :
 »Les décisions préfectorales relèvent de la spécificité locale. Elles ne sont ni généralisables et encore moins au-dessus des instances de tutelle. On peut les tolérer si elles répondent à un problème urgent ou spécifique. Même comme nous devons nous souvenir que L’ex Minesec Bapes de regrettée mémoire avait concentré un large pouvoir de mutation entre les mains des gouverneurs… Mais ce cas de la Lékié relève juste d’une sorte de zèle administratif.  »

A chacun d’en juger fort opportunément ….Affaire à suivre.

Pierre Laverdure Ombang

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Magouille autour des visas: L’Ambassade d’Allemagne décline toute responsabilité

Par Antoine Bivana En cas de paiement, l’Ambassade d’Allemagne invite les usagers à faire …