Home Politique Afrique Cameroun > Entre Covidgate et guerre de réseaux: Motazé livre Manaouda
Afrique - 26 juillet 2021

Cameroun > Entre Covidgate et guerre de réseaux: Motazé livre Manaouda

De quelle lettre parle le ministre des finances du Cameroun quand de l’autre côté le ministère de la santé dit ne jamais avoir reçu de correspondance ?

Après nos investigationd , non seulement il y’a pas eu de correspondance dans ce sens, venant du ministère des finances pour le ministère de la santé et même le rapport final dont publication est faites aujourd’hui, le ministère de la santé ne l’a pas . Le ministère des là santé assure avoir travaillé avec l’équipe du MINFI et est surpris aujourd’hui d’ apprendre dans la presse qu’il y a une affaire de 46 milliards non justifiés.

On s’interroge donc au ministère de la santé après la révélation faites dans la presse autour de la gestion des fonds liés au covid-19 au Cameroun . Quelles sont réellement les intentions de Louis Paul Motaze ?

La surprise est totale dans les couloirs du ministère de la santé sur la nouvelle tournure autour de la gestion des fonds covid-19. Et la bas sur place on s’interroge sur les motivations véritables du Louis Paul Motaze et son empressement avant la présentation du rapport finale de la chambre des comptes devant les députés.

Car il faut préciser que le rapport dit finale sur la gestion de fonds dédiés à la lutte contre le coronavirus au Cameroun , devrait être présenté devant les députés de l’assemblee nationale du Cameroun , mais curieusement retiré et resté sans suite jusqu’ à ce jour.

Notre source révèle que la sortie du rapport du ministre Motaze des finances fait lire que

 »La correspondance dite du ministre des Finances au ministre de la Santé publique est restée sans suite . Dans cette lettre datant du 27 janvier 2021 le ministre des Finances, Louis Paul Motazé demande à Manaouda Malachie de lui transmettre toutes les pièces justificatives « des liasses de dépenses payées en avance de trésorerie »,

dans le cadre de ce Fonds spécial de lutte contre le Covid-19.

Sauf que de l’autre côté au ministère de la santé publique on s’interroge , et on veut savoir de quelle correspondance on parle dans ce rapport sachant que les deux ministères travaillent toujours ensemble.

 »Les justificatifs exigés portent sur la somme de 45,89 milliards de Fcfa, versés au ministère de la Santé publique (Minsanté) dans le cadre du mécanisme d’avance de trésorerie, informe le Rapport d’exécution au titre de l’exercice 2020 des ressources du Fonds spécial de solidarité nationale pour la lutte contre le coronavirus et ses répercussions économiques et sociales. Cet argent a été mis à la disposition du Minsanté entre mars et août 2020, pour faire face à l’urgence sanitaire de la pandémie du Covid-19. »

A l’évidence , il ne faut pas être un dieu pour comprendre ce qui se trâme , il se noue exactement une cabale bien orchestrée contre Malachie Manaouda dont le rapport du ministère des finances reconnaît curieusement la bonne gestion de la lutte contre la pandémie .

La paierie spécialisé n’est pas le Minsanté.

Une chose semble être désormais claire , chaque jour suffit pour révéler à la face du monde les acteurs clés de la cabale contre Malachie Manaouda . Avec ce rapport rien à dire , Louis Paul Motaze veut se dédouaner mais se présente comme celui qui tire les ficelles dans l’ombre pour vois tomber le jeune ministre de la santé publique dont les efforts de modernisation de notre système de santé choque .

En plus, ce que il faut savoir c’est que les 46 milliards enoncés par le rapport  »Louis Paul Motaze  »ne représentent aucune donnée dans cette affaire . Les fonds mis à disposition en avance de trésorerie soit 34 milliards ont tous leurs pièces justificatives, puisque c’est le trésor qui payait ces fonds et détient les pièces justificatives.

Aucune lettre n’a été reçue venant du Ministère des finances pour le Ministère de la santé dans ce sens , mais mieux encore c’est le Ministère des Finances qui a toujours tout payé depuis le début donc ces pièces justificatives sont chez eux et non au Minsanté. En plus la paierie spécialisé n’est pas le Minsanté.

Pierre Laverdure OMBANG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Vivre ensemble: L’unité en péril ?

Par Eric Boniface Tchounkeu Le 20 mai 1972 en effet, sur décision du Président Ahmadou Ahi…