Home Politique Afrique Cameroun > Entre intimidation et dictature: Mispa Awasum convoquée au Tribunal militaire de Yaoundé
Afrique - 5 août 2021

Cameroun > Entre intimidation et dictature: Mispa Awasum convoquée au Tribunal militaire de Yaoundé

La Présidente nationale des femmes du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) a reçu cette convocation le 20 juillet 2021.

Pour l’instant, l’on ignore l’objet de cette convocation, mais ce n’est pas la première fois que Mispa Awasum est confrontée à la justice camerounaise. Le 23 novembre 2020, cette femme leader avait été placée en détention provisoire à la prison centrale de Yaoundé pour une durée de six mois.

L’avocate au barreau du Cameroun avait été interpellée alors qu’elle se rendait au domicile de Maurice Kamto, président national du Mrc, assigné à résidence. Cette militante du Mrc avait été inculpée de complicité de révolution et de rébellion. Des faits réprimés par les articles 74, 97, 114 et 157 du code pénal. Elle avait été déférée, par la suite, au Tribunal militaire de Yaoundé.

A l’époque des faits, Me Hyppolite Meli, coordonnateur du collectif d’avocats chargés de la défense des militants du Mrc, affirmait que les charges retenues contre les femmes interpellées le 21 novembre 2020 sont hors-contexte.

L’avocat estimait que ces arrestations sont « abusives, arbitraires et illicites » tant elles étaient dirigées contre des femmes politiques qui exerçaient le droit de rendre visite à leur leader politique et qui, malheureusement, ne l’ont pas pu. Ces arrestations avaient été conduites par les éléments du commissariat du 6ème arrondissement.

Serge Aimé Bikoi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Sécurité sociale: Grégoire Owona veut revaloriser le Smig

Par Rostand Tchami Ce sera certainement l’une des plus grandes avancées et innovatio…