Afrique LA UNE Politique panorama 11 avril 2020 (3) (11507)

Cameroun > Entre menace à la paix et menace de mort: Maurice Kamto lance l’appel à la communauté internationale de trancher.

Partager

Il appelle la communauté internationale à choisir clairement entre le régime de Paul Biya qui est nécessairement temporaire et le peuple camerounais qui est absolument pérenne, selon ses dires. Cette dichotomie entre le pouvoir et le peuple est née selon les termes de Maurice Kamto de de la gestion controversée de la menace au Coronavirus. ” Face à l’attitude absurde du régime, le peuple lâchement abandonné doit être prêt s’il le faut à créer un rapport de force populaire avec la dictature qui l’étouffe pour se sauver du Coronavirus par la solidarité dont tout le monde a vu combien elle est agissante”, explique celui qui est déterminé contre vents et marrées à se mettre du “côté du peuple” dans la lutte contre le Covid-19.

De toute évidence, cette volonté manifeste n’ira pas sans coup férir. Le premier test dans cette initiative a été la mise sur pied d’un fond de solidarité qui connait un succès en termes de mobilisations populaire. Cela s’est fait tant et si bien qu’aujourd’hui le compteur affiche en une semaine déjà 500.000€. Seul point d’ombre au tableau, le pouvoir par l’entremise d’Atanga Nji est opposé à cette collecte de fonds, “illégale” et exige à toutes les bonnes volontés de verser leurs contributions dans le Fonds de solidarité créé par Paul Biya dont l’absence depuis un certain temps suscite tant de passions.

Il faut tout de même avouer sur le coup que c’est cette invisibilité présidentielle qui aura été à la source de cette initiative dont la mise en application dans sa phase pratique, faite de distribution de masques et de solutions hydroalcooliques, si on s’en tient à la déclaration du leader du Mrc, risque de créer un affrontement entre la population et les forces de sécurité, décidées à faite respecter la mesure gouvernementale en la matière. “Paul Biya sera le seul responsable de ce qui adviendra de tout dérapage lors de la distribution pacifique de l’assistance aux populations”, a averti le l’homme de droit, conscient de la menace réelle à la paix dans un contexte de la menace réelle à la mort au Coronavirus.

Plus loin, il étaye que le pouvoir refuse de s’impliquer dans le contrôle de la gestion des fonds générés par Survie parce qu’il”a décidé de sacrifier le peuple à l’autel de son orgueil.” Il va plus loin en avouant que même si Paul Biya apparaissait après son mois d’absence, cela ne changerait rien à son appréciation de la situation. Voilà qui ajoute une couche supplémentaire dans la situation présente du pays, exposé à un risque réel d’affrontement entre entre les partisans de l’initiative de Maurice Kamto et le pouvoir.

Ce n’est donc pas des mots vains que prononce le leader du Mrc. “J’invite les Camerounais à rester mobiliser pour défendre leurs vies. Je reste à leur côté pour le combat. Si l’heure est venue, alors elle est venue”. C’est dire donc qu’il suffit d’une étincelle pour que tout dégénère au Cameroun. En l’absence de la voix présidentielle, on voit se dessiner le grand boulevard où tous les extrémismes peuvent s’y lancer. Mayday! mayday! Quelqu’un nous écoute? Quelqu’un a-t-il suivi les cris de guerre? Au Rwanda, la communauté internationale était venue après coup pour épancher son hypocrisie sur 800.000 âmes massacrées. Mayday! Mayday!


Partager

3 Comments on “Cameroun > Entre menace à la paix et menace de mort: Maurice Kamto lance l’appel à la communauté internationale de trancher.

  1. Cette fois tu nous convains d’être de mauvaise foi.
    Si dans ton compte il y a 500.000 euros qu’as tu apporté comme soutien à la population ?
    Le régime de Paul Biya absent prends totalement les patients en charge sans aucune discrimination et toi tu profites pour insiter à la révolte un peuple dont le destin est entre les mains de l’état ?
    Tu es un poison violent pour la jeunesse camerounaise.
    Tu payeras au prix de ta vie tout le sang que tu fais verser dans ce pays.
    Si Dieu est vivant, tu prieras la mort de te prendre sans succès,
    Et saura que le pouvoir vient de Dieu et il le donne à qui il veut.
    Tu peux encore te repentir pour avoir la vie éternelle.

    • Dans la vie, il ne faut pas se laisser mater par les médias . Ceci est un texte mixé dans le but de changer l’opinion publique remplies de faussetés et d’hyperboles.

  2. Vous êtes une presse à censurer car vous vous amusez à jouez votre auditoire pour leur faire changer d’avis. Apprenez à respecter la déontologie de la presse au lieu de ne vous faire que de l’argent. Restez vrai et véridique.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *