Home Société Afrique Cameroun > Esig 2021: Exit la 16ème promotion
Afrique - 9 mai 2021

Cameroun > Esig 2021: Exit la 16ème promotion

C’est aux termes d’un colloque de trois jours que la soixantaine de stagiaires s’apprêtent à quitter l’Ecole supérieure internationale de guerre (Esig) ce vendredi 7 mai 2021.

Honneur à ces officiers de 20 pays africains qui après onze mois de formation ont eu droit à  un colloque de trois jours pour terminer en beauté leur stage à l’Esig. De ce haut lieu du savoir militaire en Afrique sont déjà sortis quelques six cents brevetés. Ce colloque par sa thématique suscite de grandes attentes dans les Etats africains de par son ancrage à l’actualité.

« La résurgence des mouvements irredentistes et séparatistes en Afrique: quels défis pour les perspectives d’émergence des Etats africains ? »

aura été au cœur  de quatre panels qui ont meublé les trois jours de cette grande messe de la stratégie militaire.

Il s’est agi au cours de ce rendez- vous des savoirs stratégiques d’explorer trois axes principaux pour des éventuelles pistes de sortie des Etats africains du piège de la résurgence des mouvements irredentistes et séparatistes.

Les frontières héritées de la colonisation et les processus des  indépendances des années 1960 ont mis en place les conditions d’éclatement des mouvements irredentistes et séparatistes sur le continent africain ; les impacts négatifs de cette résurgence des irredentistes et séparatistes sur les programmes économiques des pays déjà fragiles; la proposition des stratégies nationales, sous régionales et communautaires résilientes pouvant permettre aux Etats victimes de faire face à ces tendances contradictoires, rétrogrades et régressives. Des éminents panelistes triés sur le volet ont comblé les attentes de la direction de l’école.

 » Nous restons infiniment reconnaissants pour la pertinence de vos analyses, et sans être exhaustif, la maestria avec laquelle vous avez su conduire les séances interactives. Avec la franchise reconnue aux universitaires que vous êtes, avec votre sens aigu de la critique constructive, avec votre rigueur de la rhétorique de l’argumentation, vous avez su combler nos attentes à bien des égards »,

a lancé le maître des céans à l’endroit des panélistes et du corps enseignant. 

Des innovations

A la fin de ce colloque de trois jours présidé par le Secrétaire général, représentant le ministre de la Défense empêché, la satisfaction était de mise avec une emphase sur la détermination de mieux faire les prochaines fois. A Simbock, la voix la plus autorisée s’est levée pour expliciter que

« comme promis à l’ouverture des présentes assises, vos nombreuses observations constructives nous seront d’une grande qualité pour nous améliorer dans le futur. Les esquisses de solutions que nous y apporterons au cas où l’occasion nous était encore offerte, permettront  de vous accueillir dans des conditions encore meilleures et avec des conditions de travail dignes du statut  de notre auguste institution »,

a-t-il indiqué.

On a également noté des innovations au niveau de la diffusion de cette grande messe de concertation des officiers militaires africains sur les réseaux sociaux.

« Par la magie des nouvelles technologies de l’information et de la communication, ce colloque a été suivi dans son entièreté en direct en ligne et tous les panels meuvent être consultés avec les mêmes liens par les retardataires. Les témoignages ont afflué et continuent d’affluer du monde entier et particulièrement des quatre coins du continent africain, ravivant par le même coup la fierté de quelques six cents anciens brevetés des promotions antérieures et qui ont encore saisi la bonne occasion pour magnifier leurs parchemins et leurs insignes de l’Esig »,

a témoigné le patron de l’institution.

Pour les dirigeants de l’Esig, il est question de donner aux apprenants une forte capacité d’adaptation, de faire assimiler des méthodes actualisées de travail et de leur donner les meilleures clés et autres outils de compréhension  pouvant leur permettre de fédérer des expertises diverses.

Ces objectifs, a-t-il relevé, ont été largement atteint. Au moment où le rideau tombe sur ces assises de trois jours, les propos du Mindef prononcés par le Secrétaire d’État au ministère de la Défense en charge de la gendarmerie nationale, sont d’une acuité on ne peut plus avérée.

« Le colloque international de ‘Esig est destiné à susciter la réflexion sur un sujet sensible intéressant : la paix et la sécurité, au delà du fait purement militaire »,

avait lancé Yves Landry Etoga à l’ouverture de cette grande messe. Exit la 16ème promotion, bienvenue à la 17ème promotion.

Léopold DASSI NDJIDJOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Cameroon-info.net: Les activités aux arrêts

Par Antoine Bivana Les lecteurs du site d’information le plus lu du Cameroun, sont sevrés …