Home Société Afrique Cameroun > Est: Le calvaire des jeunes filles Baka victimes régulières d’une horde de jeunes hommes qui obéissent à un rituel sexiste
Afrique - 29 mai 2021

Cameroun > Est: Le calvaire des jeunes filles Baka victimes régulières d’une horde de jeunes hommes qui obéissent à un rituel sexiste

ces derniers kidnappent des jeunes adolescentes sur le chemin de l’école avant de se livrer à des actes répréhensibles

Plusieurs villages dans la  localité de Gari-Gombo département de la Boumba-et-Ngoko, région de l’Est, sont depuis plusieurs mois, le théâtre d’actes cruels et inhumains. Plusieurs jeunes hommes, souvent à bord de motos, à qui les populations riveraines ont donné le nom de Bantous, s’en prennent régulièrement à la communauté  des pygmées Baka, installée dans cette circonscription administrative. Leurs principales victimes sont surtout des jeunes adolescentes âgées entre 12 et 15 ans, qu’ils enlèvent sur le chemin de l’école pour pratiquer un étrange rituel qu’ils ont baptisé le safari. 

Il s’agit pour être plus précis,  d’agressions à caractère sexuel qui s’étalent parfois sur plusieurs jours. Christelle, une adolescente de 14 ans qui a récemment subi les assauts de ces criminels, a eu le courage de livrer un récit glaçant à nos confrères de Canal 2 International, qui se sont rendus sur les lieux pour s’enquérir de cette situation préoccupante.

J’ai quitté l’école parce qu’il y a des gars bantous qui m’ont agressé. Quand tu subis des violences comme ça et que tu t’empresses d’aller dénoncer, les gars bantous te tapent. Le Safari c’est quand les gars Bantous nous chassent pour nous agresser comme si on était des animaux. Dans mon cas, 5 gars Bantou m’ont agressé.

a-t-elle déclaré le visage renfrogné.

Le mode opératoire de ces criminels en série est bien huilé. Ils repèrent des jeunes filles isolées qui se rendent à l’école, les kidnappent, puis les forcent à consommer des produits psychotropes tels que le Tramadol, préalablement mélangé à un sachet de whisky frelaté. Lorsque la victime est sous l’effet de la drogue, ces derniers s’empressent de faire leur sale besogne.

Plusieurs jeunes adolescentes ont  été a cible  de ces actes lâches et barbares. Quand les familles des victimes, outrées par une telle sauvagerie osent se plaindre ou se révolter, les bourreaux  répondent par une violence inouïe.

Ils étaient 5. Ils m’ont tabassée au point ou j’ai chié dans mes habits, raconte Yannick Kolobe, un jeune homme qui a osé se révolter contre les agressions successives de ses deux sœurs par ces brigands.

Les populations Baka ne savent plus à quel saint se vouer. Elles en appellent à la sollicitude des forces de défense et de sécurité

Paul Tcheck

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Marché des capitaux: Yaoundé a mobilisé 5012,75 milliards FCFA en 10 ans

Par Mon’Esse Le Cameroun a, depuis décembre 2010, mobilisé un montant total 5012,75 millia…