Home Politique Afrique Cameroun est le Secrétaire général de l’Upc au-delà de toute polémique créée parcertains acteurs upecistes?
Afrique - 20 juillet 2021

Cameroun est le Secrétaire général de l’Upc au-delà de toute polémique créée parcertains acteurs upecistes?

C’est Pierre Baleguel Nkot qui est le Secrétaire général de l’Union des populations du Cameroun.

La question que posée dans ce déroulé argumentatif m’a été aussi posée, très tot, ce matin dans le forum de notre rédaction lorsqu’un de mes collègues a découvert les correspondances du Président de la république et du Premier ministre adressées en 2019 à Robert Bapooh Lipot, qui se prévaut d’être le Sg de L’Upc. Voici la réponse que j’ai donnée à mon collègue ce matin me référant à l’historicité de ces diatribes entre les acteurs du parti historique.

Voici les faits !

Paul Atanga Nji, le ministre de L’Administration territoriale (Minat), qui désigne le Sg de l’Union des populations du Cameroun (Upc), a perdu le procès au Tribunal administratif du Centre. René Emmanuel Sadi, alors Minatd à l’epoque du Congrès ordinaire du parti historique, avait pris acte, mais Atanga Nji est venu semer le désordre en nommant les Sg de trois formations politiques (Upc, Cpp et Manidem). Toute chose qui, au plan juridique, est inadmissible. C’est pourquoi Baleguel Nkot, le vrai Sg de l’Upc, et Édith Kah Walla, pdte nationale du Cpp, ont eu gain de cause au Tribunal administratif du Centre.

Pour arriver à l’Election de Baleguel Nkot, il a fallu un comité provisoire afin de taire les querelles. L’on retrouvait alors 6 personnes dans ce comité parmi lesquelles Bernard Ouandji, Robert Bapooh Lipot, Feux Adolphe Papy Ndoumbe et Pierre Sende, Félix Zogning et Basile Louka. C’est au cours de ces assises qu’il fallait investir les candidat pour les sénatoriales de 2013. Bapooh s’est retrouvé à Elecam pour tenter de se faire investir, et puis patatras..

Entre péripéties.. Les membres de la famille Upc ont décidé de se mettre ensemble, conviés au Congrès du Quartier Fouda, Bapooh ne viendra pas se cachant derrière le fils d’Um qui est Daniel Um Nyobe. Entre-temps, le Comité mentionné supra avait investi les candidats au double scrutin législatif et municipal de 2013. C’est à la faveur de cette réunion des factions upecistes que l Bapooh, Feu Pierre Sende et Ngo Djon avaient été investis dans le Nyong et Kellé et sont devenus, tous les trois, députés. Passons!

Victor Onana avait été élu au quartier Fouda comme Pdt du Comité Directeur et Dr Basile Louka comme Sg… Ils finiront, en 2017, par céder le siège à Habiba Issa comme présidente du bureau du comité directeur et Dr Baleguel Nkot comme Secrétaire général.

En conclusion, les correspondances du Président de la république et du Premier ministre de 2019 qui sont partagées ne sont qu’une machination honteuse de l’exécutif visant à flageller et à semer, en permanence, la division au sein de l’Upc. En réalité, nous sommes là dans le jeu de l’exécutif et de l’administration du parti État qui fait main basse sur le parti historique depuis l’existence de feu Augustin Frederic Kodock. Bapooh n’est que le disciple de feu Kodock qui participe à faire perpétuer la segmentation, la parcellisation, mieux le factionnalisme au sein de l’Upc. Donc, les dirigeants du pays ne se livrent qu’à un jeu malsain de la fragilisation de l’Upc avec l’aval des pions upecistes tels que Bapooh Lipot, qui travaille à cet effet. Malheureusement !

SAB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Canada > Drame à Gatineau: la thèse du double meurtre suivi d’un suicide confirmée

Des membres de l’entourage du père qui a tué ses deux fillettes avant de s’enlever la vie,…