Home Santé Afrique Cameroun > Exploitation forestière à Ndiki: 2872 pieds d’arbres qui seront sauvagement coupés
Afrique - 3 semaines ago

Cameroun > Exploitation forestière à Ndiki: 2872 pieds d’arbres qui seront sauvagement coupés

Ce sont entre autres , sur 1072 hectares de forêt que 2872 arbres seront abattus dans le canton inoubou sud dans l’arrondissement de Ndikiniméki pour le compte de la société Sofacam et au detriment des populations.

Monsieur le sous préfet de l’arrondissement de Ndikiniméki ne passera pas par quatre chemins pour faire appliquer la décision signée du ministère des forêts et de la faune et octroyant un agrément pour exploitation de 1072 hectares de forêt. L’exploitation abusive et complice des forets banens par le ministre des forêts et de la faune est donc véritablement en marche dans cette partie du territoire camerounais et sous le fallacieux prétexte que la forêt appartienne à l’Etat.

Sauf que ,il faut l’implication des populations locales faisant partie de cet État et qui devraient être dans le fond les premiers bénéficiaires des retombées générées de cette activité.

Des conventions bien connues encadrent et protègent l’exploitation des terres villageoises et de leur environnement.

“Et en la matière il faut le dire la société Sofacam n’est pas un modèle , il n’y a qu’à voir ses dégâts dans le Nyon Ekelle.” lance un activiste sur sa page facebook s’offusquant de” l’acharnement” du ministre de la fort et de la faune sur les terres banens .

”C’ est pourquoi j’ en appelle au sens de la responsabilité des chefs traditionnels, populations et élites de l arrondissement de Ndiki.”

martèle t-il.

Informant à la suite que :

”La descente du chef de terre de l’arrondissement de Ndikiniméki il y’a quelques jours dans sle canton inoubou sud était donc le parachèvement d un processus engagé il y’a longtemps car , c’était juste l’installation officielle des bureaux des comités locaux de gestion des redevances, bureaux formés il y’a plus d’un an.
Il a été demandé aux populations de créer des Gics pour recevoir des aides et lutter contre la pauvreté.
Pour amadouer les populations chaque village recevait quelques billets pour enivrer les présents et ça variait de 30 à 50 mil.”

A quoi devrait donc peut servir les 30 milles francs et ou 50 milles partagés aux populations villageoises qui ignorent tout sur le cahier des charges des exploitants qui ne trouve pas important de leur communiquer.

Que savent -elles sur les conséquences écologiques directes sur leur environnement à court, moyen et long terme? Bien à l’évidence que neni !

Après le combat perdu autour de la forêt d’Ebo, le Ministre des forêts actuel a jeté son dévolu ailleurs dans sur les mêmes terres avec un accent particulier sur les forêts banen. Et ce sont 2872 pieds d’arbres, d’essences importantes qui seront sauvagement coupés et c’est juste le chiffre officiel.

Quelle est donc la contrepartie? Rien ne filtre là dessus si ce ne sont que de chiffres en Ccfa et qui tourne autour d’une maudique somme de 3 millions de Fcfa comme redevance à verser.

Pierre Laverdure OMBANG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Yaoundé : Encore Grève du personnel à Lanacome

Pancartes à la main , les  personnel du Laboratoire National de Contrôle de qualité d…