Home Société Afrique ???Cameroun > Explosif: Gros scandale au sein du Snjc
Afrique - Médias - Une - 11 janvier 2021

???Cameroun > Explosif: Gros scandale au sein du Snjc

Denis Kwebo, président du Syndicat national des journalistes du Cameroun (Snjc), serait au centre du forfait, en intelligence avec une certaine élite Bamileké et le gouvernement.

Un article du journal en ligne, Cameroun-info.net datant du 5 mars 2015 annonçait la création d’un fond de solidarité pour les journalistes, au sein du Snjc. Dans une conférence de presse, les responsables intérimaires du syndicat avec Denis Kwebo en tête avaient donc expliqué comment ils devraient posséder pour atteindre leur objectif.

6 ans après, Denis Kwebo devenu depuis longtemps president plein dudit reste silencieux au sujet de ce fond depuis 2015 jusqu’à nos jours. Qu’est-ce qui s’est passé entre temps? Quels type de rapport entretien Denis Kwebo avec le pouvoir de Yaoundé et certains patrons de médias? Réponse dans les tous prochains jours dans une serie d’enquêtes exclusive panorama papers.

Comment Denis Kwebo a-t-il pu encaissé un chèque de Canal 2 international sachant qu’un syndicat est par essence l’ennemi du patronat. Comment Nkwebo et les siens peuvent-ils défendre les intérêts des employés de ce médias alors que le Snjc mange dans la main de leur patron ? Qu’est devenu l’argent reçu et le fameux fonds de solidarité annoncé depuis des années?

Plus encore, cette curieuse donation est intervenue alors que, selon des sources introduites, le Snjc enquêtait et s’apprêtait à publier un rapport accablant contre des traitements inhumains, dégradants ainsi que le harcèlement sexuel et moral infligé aux employés de la boîte. L’enquête que nous sommes entrain de boucler nous en dira davantage.

Ilyass Chirac Poumié

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Magouille autour des visas: L’Ambassade d’Allemagne décline toute responsabilité

Par Antoine Bivana En cas de paiement, l’Ambassade d’Allemagne invite les usagers à faire …