Home Politique Afrique Cameroun > Eyebe Ayissi vend le terrain de la Présidence de la République
Afrique - 3 mars 2021

Cameroun > Eyebe Ayissi vend le terrain de la Présidence de la République

La route pour le secrétaire général de la présidence de la République se rétrécit progressivement pour Henry Eyebe Ayissi. Un nouveau scandale semble l’avoir ébranlé : la vente d’un titre foncier de la présidence de la République.

En effet, il y a quelques jours, je vous révélais qu’en date du 12 février 2021, l’actuel Sgpr, Ferdinand Ngoh Ngoh instruisait le ministre des domaines, du cadastre et des affaires foncières (Mincaf) que Paul Biya demandait que désormais

toutes les ventes ou attribution relevant du domaine privé de l’Etat, quelle que soit la superficie concernée, soient désormais préalablement revêtues de l’accord de Paul Biya.

Une note qui a créé un tollé dans la mesure où elle retirait une partie des attributions ministérielles d’Henry Eyebe Ayissi.

Face à cette situation, Eyebe Ayissi s’indigne et fait savoir à son entourage qu’il ne pense pas que Paul Biya ait pu signer un tel document. Il prend attache avec l’entourage de Paul Biya. Ces derniers vont voir « l’homme Lion » dans la matinée au bureau. Paul Biya est surpris et fait savoir qu’il n’a donné aucune instruction à Ferdinand Ngoh Ngoh. C’est ainsi que des explications sont demandées à Ferdinand Ngoh Ngoh.

L’on apprend à cet effet que Eyebe Ayissi a pris un arrêté demandant la rétrocession de terrains à Mballa 2 au profit des Familles Etoudi, représentés par un certain Essomba Engelbert Privat Junior. Ces familles ont demandé depuis 2020 la rétrocession de leurs terres appartenant au domaine privé de l’Etat. Un deal est conclu entre Essomba Engelbert et Eyebe Ayissi. Le 12 février 2021, il instruit le délégué départemental des domaines et des affaires foncières du Mfoundi de procéder à la rétrocession. Problème : Une partie des terrains que Eyebe veut rétrocéder appartiennent à la présidence de la République du Cameroun et sur certains terrains, des bâtiments de la présidence de la République. Tollé au Palais d’Etoudi.

Ngoh Ngoh est informé, mais ne saisit pas Paul Biya. Il décide sur lui de donner des instructions à Eyebe Ayissi espérant que le ministre des domaines va revenir vers lui pour des explications. Mais Eyebe contourne Ngoh Ngoh et décide de passer par le cabinet civil et les conseillers de Paul Biya. Dos au mur Ferdinand Ngoh Ngoh apporte les preuves qui sont déposées sur la table de Paul Biya.

Paul Biya s’offusque que son secrétaire général ait pu prendre une décision qui relève des prérogatives d’un chef d’Etat. Il ne dit rien mais commande une enquête après de l’Etat-major Particulier de la Présidence de la République qui conclut effectivement Eyebe Ayissi a effectué des transactions sur le terrain de la présidence de la République. Paul Biya instruit cette fois-ci non pas Ngoh Ngoh mais son chef d’Etat-major particulier de demander à Eyebe Ayissi de tout arrêter. L’information est répercutée le 24 février 2020 au ministre des domaines Eyebe Ayissi.

C’est ainsi que face à la colère de Paul Biya, Eyebe Ayissi adresse le 25 février 2021 une nouvelle correspondance au délégué départemental des domaines et des affaires foncières du Mfoundi dans lequel il lui demande d’arrêter toute opération en faveur d’Essomba Engelbert. Car, Paul Biya s’attendait à tout mais pas qu’un ministre brade un terrain de la présidence de la République alors qu’il s’y trouve encore.

Armand Soussia 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cote d’Ivoire > Cpi: l’affaire Gbagbo, nouveau révélateur des faiblesses du bureau du procureur

La chambre d’appel de la Cour pénale internationale a confirmé les acquittements prononcés…