Home Politique Afrique Cameroun > Faiblesse du Smig : Jean de Dieu Momo dédouane le régime de Biya
Afrique - 26 avril 2021

Cameroun > Faiblesse du Smig : Jean de Dieu Momo dédouane le régime de Biya

Dans une sortie, le collaborateur de Laurent Esso pointe plutôt un doigt accusateur sur le secteur privé.

 Beaucoup de gens se plaignent du fait que le Smig soit de 36000 Fcfa seulement au Cameroun et accusent le Gouvernement d’en être le responsable, lui reprochant de maintenir le Smig en l’état au lieu de le faire monter à 150.000. Il s’agit là d’une mauvaise lecture de la situation voire d’un détournement de la vérité pour ternir volontairement l’image du Gouvernement. Le Smig est le Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti, que l’Etat garantit à un employé, en contraignant l’employeur à ne pas lui payer un salaire en dessous de celui-là.

indique Jean de Dieu Momo

A son avis, l’Etat est le gendarme qui protège sa population afin qu’elle ne soit pas exploitée par les patrons. Dans aucun pays au monde, l’Etat n’emploie plus de 10% de sa population. Le Cameroun, jeune pays de 60 ans seulement emploi jusqu’à 3%. C’est le secteur privé qui emploie dans tous les pays au monde. C’est donc lui qui paie les salaires. C’est donc sur lui que pèse la fixation du montant du Smig. C’est une hypocrisie de croire le contraire et d’incriminer le gouvernement dans cette affaire. C’est le patronat qui pèse de tout son poids dans la fixation du Smig.

 L’Etat du Cameroun  ne paie aucun salaire à personne à 36.000 francs. Le dernier des fonctionnaires catégorie D de la fonction publique est payé largement au dessus du Smig. Et s’il ne dépendait que de l’Etat le Smig serait fixé à un minimun de 50.000 Fcfa. D’où l’on voit que c’est le patronat en général qui exploite souvent le peuple qui pèse dans la fixation du Smig.

précise le leader du Paddec

Celui-ci termine en disant qu’il ne faut pas généraliser le Smig à toute la population comme le font les industriels du dénigrement politique, dans le but de faire détester le gouvernement et de conquérir ainsi l’électorat.

Antoine Bivana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Pédophilie, viol et contamination au VIH

Cameroun : L’abbé Emilien Messina interdit d‘exercice Par Atogo’togo Junior «Moi, Monseign…