Home Politique Afrique Cameroun > Financement des régionales: 12 partis politiques accompagnent le Rdpc à la caisse
Afrique - Politique - Une - 24 novembre 2020

Cameroun > Financement des régionales: 12 partis politiques accompagnent le Rdpc à la caisse

Un communiqué signé lundi dernier invite les différentes formations politiques en lice pour ce scrutin à passer retirer la cagnotte dans son département ministériel. La part du lion au parti au pouvoir.

 Le ministre de l’Administration territoriale invite par conséquent les responsables des partis politiques concernés ou leurs représentants dûment mandatés, munis des pièces officielles, à bien vouloir se présenter à la Direction des affaires politiques, porte 317, le mardi 24 novembre 2020 à partir de 14 heures, pour décharger leurs montants respectifs de la première tranche du financement .

lance le patron de le l’Administration à l’endroit des 13  partis politiques en compétition pour glaner les 900 sièges des Conseillers régionaux sur toute l’étendue du territoire national

La loi ne précise pas le montant de la dotation affectée à chaque formation politique. Il sera question comme le prescrit le Code électoral camerounais, notamment en son article 285, de la première tranche des sommes allouées, servie après la publication des listes de candidats, à tous les partis politiques au prorata des listes présentées et acceptées dans les différentes circonscriptions électorales. De ce point de vue, le Rdpc, parti au pouvoir se taille la part du lion car présent dans tous les 58 départements du pays.

On s’attend à une véritable razzia du parti de Paul Biya dont au moins 6 régions tombent dans son escarcelle sans batailles. Pour avoir une idée du déséquilibre au cours de ce scrutin, il convient de noter que le second parti politique en termes de présence dans les différentes circonscriptions électorales, est l’Undp (Union nationale pour la démocratie et le progrès) de Bello Bouba Maïgari qui s’engage seulement dans onze départements.

En troisième position, il y a le Pcrn (Parti pour la réconciliation du Cameroun) qui croise le fer dans 6 départements. Le Fsnc (Front national pour le salut du Cameroun) quant à lui est  présent dans 3 départements. Le Purs (Peuple uni pour la rénovation sociale) sera aux charbons dans 3 départements tout autant que le fera le Fdc (Front des démocrates du Cameroun) de Dénis Elien Atangana.

L’Udc (Union démocratique du Cameroun) de Patricia Tomaïno Ndam Njoya concentre comme à l’accoutumée ses forces sur les terrains où elle est sûre de remporter la mise. Le parti de la houe sera dans deux départements, tout comme il en sera de l’Upc (Union des populations du Cameroun).

Le Mdr (Mouvement pour la défense de la République), le Pal (Parti de l’alliance libérale), le Rpd (Rassemblement pour le développement patrimonial), le Mldc (Mouvement pour la libération et le développement du Cameroun)  et le  Rndd (Rassemblement national pour la démocratie et le développement)  concourront dans un seul département. Il faut par ailleurs préciser que la deuxième tranche sera versée sur la base des résultats de chaque parti politique.

 La seconde tranche est servie, après la proclamation des résultats, aux partis proportionnellement au nombre de sièges obtenus.

stipule l’article 285 du Code électoral

Comme on le voit, les autres partis politiques vont accompagner le Rdpc à la caisse tout comme ils le feront à la proclamation des résultats. La messe est déjà dite.

Léopold DASSI NDJIDJOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Disinformation represents a major threat to democracy and peace worldwide.

Congratulations to Mr. Cédrick Noufele Nfonga, Editor-in-Chief of Equinoxe TV, who recentl…