Home Sport Afrique Cameroun > Football: Les errements de la fecafoot face au coronavirus.
Afrique - 3 semaines ago

Cameroun > Football: Les errements de la fecafoot face au coronavirus.

Depuis le démarrage des  championnats de football professionnel au Cameroun le 27 février 2021, la fédération camerounaise de football peine toujours à mettre en place un véritable dispositif  sanitaire qui reponde à la pandémie du covid 19.En dehors de vider les stades de leur public , l’instance faitiere du football camerounais reste évasif sur la formule  à appliquer aux acteurs majeurs que sont les joueurs.

Le communiqué signé le 24 mars 2021 par le secrétaire général de la fecafoot le temoigne à suffisance. Dans ledit communiqué Benjamin rappelle aux clubs engagés dans les championnats que la fédération camerounaise de football organise , qu’ils doivent présenter avant chaque match les tests négatifs de leurs joueurs et encadreurs.Une véritable incongruité quand on sait la fecafoot dispose en son sein une commission médicale susceptible de faire le testing et de s’ assurer de la fiabilité des résultats à sa disposition, ou encore de réaliser une contre expertise des résultats obtenus des clubs.C’est donc une compétition à haut risque  dans laquelle les clubs se sont engagés cette saison, la fecafoot ne disposant pas  d’un véritable protocole sanitaire qui protège les acteurs.Le nombre de cas des joueurs testés positifs allant grandissant. 

En 2020 les championnats avaient été interrompus alors que l’on n’était qu’à la première phase de la pandémie. La deuxième phase plus ravageuse impose plus de contraintes. Et les championnats qui se jouent dans le monde sont ceux où des stratégies bien élaborées ont été mises sur pieds pour faire face à l’adversité du coronavirus. 

Zobel A.Mbon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Sénégal > Nécrologie: Vue et mort de Germaine Ahidjo

L’ex-première dame du Cameroun a tiré sa révérence à Dakar au Sénégal, où elle était…