Home Société Afrique Cameroun > Foumban: Double noyade au lac municipal
Afrique - 13 juin 2021

Cameroun > Foumban: Double noyade au lac municipal

La triste nouvelle est rendue publique ce samedi 12 juin 2021 par l’édile de la cité des arts consternée.

« Madame le Maire a la profonde tristesse de revenir sur l’accident qui a ébranlé les populations de la Commune de Foumban ce Samedi 12 Juin 2021, aux environs de 8H30, peu après l’orage qui s’est abattue dans la ville depuis l’aube », s’ouvre ainsi le communiqué qui présente les circonstances de cette tragédie et les mesures appropriées prises pour parer à d’éventuelles noyages.

Les deux victimes des eaux, sont Ibrahim, âgé d’environ 28 ans, habitant le quartier Njindare et Mohamadou, âgé d’environ 25 ans, résidant aux environs de la gare routière. Le premier serait venu au lac pour se ravitailler en eau avec des bidons comme il est d’usage dans la zone.

Il aurait demandé à Mohamadou  qui exerce sur les lieux comme laveur de voiture de l’aider à puiser de l’eau du lac.  Il se pourrait que ce dernier, en le faisant aurait glissé et se serait retrouvé emprisonné dans l’eau. Ibrahim se rendant compte de la tragédie qui se déroulait sous ses yeux, se serait jeté dans les eaux pour porter secours à son bienfaiteur.

«Tous les deux vont ainsi s’en aller. Deux destins : l’instant d’une rencontre pour, le souffle de vie s’éteignant, la convergence des âmes dans le cycle de l’éternité »,

psalmodie Tomaïno Ndam Njoya consternée et éplorée.

Dans la foulée elle adresse au nom de la Mairie de Foumban à leurs proches ses « sincères condoléances ». Elle remercie par ailleurs toutes les autorités, les équipes et nageurs spécialistes qui se sont mobilisés pour ramener à la surface les corps de Ibrahim et Mohamadou.

Aménagement du lac et renforcement de la sécurité

« Au regard de la gravité de la situation, un cordon de sécurité va devoir être installé de façon régulière aux alentours du lac municipal indument soumis à des usages non conformes à espace écologiquement protégé »,

annonce le premier magistrat de la ville.

Elle indique par ailleurs qu’il en va de même des rives du fleuve Nchi, au niveau du pont après la gendarmerie.

Elle fait le constat selon lequel à ce niveau

« la pollution de l’eau en amont de la station de captage d’eau qui ravitaille la ville reste une préoccupation majeure »

Au chapitre des bonnes nouvelles, elle annonce que la commune s’est engagée à trouver des emplacements appropriés et travaille à multiplier les points adaptés, d’approvisionnement en eau. Elle précise aussi qu’aux abords, les plaques implantées il y a quelques mois étaient 

« non seulement pour informer le public du projet de l’aménagement des lieux mais aussi un indicateur aux occupants de l’espace de son affectation normale »

Une fois le Lac aménagé, apprend-on, il accueillera tout le monde pour des activités environnementales de plein air : marche, sport, pêche, traversée à pirogue avec port de bouée; nage avec présence de maître-nageur.

Au chapitre des sanctions, elle précise que tous les contrevenants utilisateurs inappropriés de ces deux espaces « s’exposent plus que le passé à des sanctions sévères ». Patricia Tomilino Ndam Njoya a foi, confie-t-elle, d’exécuter ces projets avec au préalable, l’observation par tous, d’un minimum de règles requis. 

Léopold DASSI NDJIDJOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Extreme-Nord: Des tensions intercommunautaires qui n’en finissent pas !

Déjà 19 morts depuis le début des affrontements Dimanche. Un Conflit intercommunautaires, …