Home Politique Afrique Cameroun > Foumban: La salubrité de la Porte d’entrée préoccupe Patricia Ndam Njoya
Afrique - Non classé - 2 décembre 2021

Cameroun > Foumban: La salubrité de la Porte d’entrée préoccupe Patricia Ndam Njoya

Ce 2 décembre 2021, le maire de la ville a fait le tour de l’axe principale de la ville aux fins d’interpeller les contrevenants qui occupent les emprises publiques de les libérer sans délai.

« Regardez cette sculpture ! Un homme qui tient dans sa main une tête coupée, à l’entrée de la ville ! Qui aimerait qu’à l’entrée de sa ville figure une telle horreur ! Le couteau en main, et une tête coupée »,

demande Patricia Tomaïno Ndam Njoya à la délégation qui l’accompagne.

Dans la foulée, elle répond.

« Moi, en tout cas, en tant que maire, je ne le voudrai pas ! Regardez-vous-même ! Quel symbole au 21ème siècle ? ».

La foule qui grossit à l’entrée de la ville se précipite vers la statue en bronze dans sa posture macabre. Les gens regardent médusés. Beaucoup ici avouent n’avoir jamais observé de près la statue. Elle déclare aussi que les œuvres en béton ne siéent pas à cet endroit de la ville. A côté de cet épisode, il y a également l’occupation illégale des emprises publiques.

On retrouve sur les emprises de cet axe principal, les constructions de fortune qui tiennent lieu de commerce, les fabriques de parpaings et autres œuvres d’art en béton armé, les laveries automobiles, les menuiseries de bois et de métallurgie, entre autres. Cette catégorie incivique de la population a eu tout le loisir d’échanger avec l’autorité municipale.

Elle qui dit comprendre l’opération de salubrité publique et ne collabore que très difficilement ! Tenez !

« Moi, je ne jette pas l’éponge, jamais ! »,

lance le maire à un laveur de voiture installé sur la voie publique depuis 20 ans et qui boude à comprendre raison.

« Si vous ne voulez pas chercher un autre endroit pour vous installer, sachez que moi, je ne vais pas vous laissez là. Vous avez compris, je ne vais pas jeter l’éponge »,

À force d’arguments, elle arrive à faire passer le message. Son équipe technique qui l’accompagne appose des scellés sur des constructions qui empiètent l’espace publique ou des activités inappropriées le long de cette voie. Aussi, les agents de la mairie apposent avec la peinture rouge des croix de Saint André avec la mention

« A démolir dans 72 heures ».

L’opération aura pris presqu’une demi-journée. Il a fallu pour le maire, marcher le long de cet axe, de la mairie jusqu’au carrefour de l’an 2000, non loin de l’hôpital départemental. On l’aura compris, cette initiative entre dans le programme Foumban Jolie-jolie et surtout se situe en droite ligne de la Can Energie 2021 qui se joue dans un mois.

La cité des arts est une ville touristique et bon nombre va traverser le pont sur le Noun à la découverte des facettes de la culture camerounaise. Foumban en a, à revendre ! Il convient d’ajouter qu’à chaque fois, l’édile de la ville de Foumban a expliqué son projet d’une occupation rationnelle et organisée de l’espace urbain.

La mairie dispose d’un espace approprié, il est juste question de le viabiliser avant d’y installer les différents corps de métier en fonction de leur spécificité. Au cours de ce fastidieux exercice, Patricia Tomaïno Ndam Njoya a gardé un ton courtois mais ferme pour dire qu’elle ira jusqu’au bout de son initiative. Elle a réitéré qu’elle ne souhaite pas recourir à la force pour libérer les emprises.

De ce fait, elle a insisté pour que les contrevenants commencent déjà à les libérer. Une rencontre avec les concernés est prévu à la mairie très prochainement. La suite qui accompagnait le maire est une escorte de policiers, d’agents municipaux et de motos-taximen. Avant de se retirer, elle a prescrit à son équipe technique de poursuivre cette initiative jusqu’au marché principal de la ville.

Léopold DASSI NDJIDJOU de retour de Foumban

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Fête de la jeunesse: ce sera avec le défilé contrairement aux 2 dernières années.

L’annonce a été faite hier, 27 janvier 2022 au cours d’une conférence de presse conjointe,…