Home Politique Afrique Cameroun > Gebegie: Ferdinand Ngoh Ngoh, nouveau «docteur ès Covid»
Afrique - Info continue - 9 avril 2021

Cameroun > Gebegie: Ferdinand Ngoh Ngoh, nouveau «docteur ès Covid»

Le secrétaire général de la présidence de la République (Sg/Pr) du Cameroun, Ferdinand Ngoh Ngoh, a créé une «task force» au sein de son cabinet destinée à la riposte nationale contre le Covid-19.

C’est la teneur d’une correspondance datée du 31 mars, adressée au secrétaire général des services du Premier ministre (Sg/Pm), Séraphin Magloire Fouda. Il précise, au nom du président Paul Biya, que cette structure vient compléter le dispositif existant pour la lutte contre la pandémie.

L’on note qu’il s’agit d’une nouvelle avancée, sur fond de batailles d’influence au sein du régime, pour la gestion des financements liés à la cause. Ces dernières semaines, en effet, ont été secouées par des bagarres à fleurets mouchetés entre dirigeants, avec aux premières loges M. Ngoh Ngoh dans le rôle du contrôleur général de la gestion des fonds Covid dans le pays.

Ainsi, à coup de sommations et autres interventions comminatoires, il a ordonné au Contrôle supérieur de l’Etat (Consupe), placé sous son autorité, un audit de l’usage de la dotation des 45 milliards de francs, sur un total de 180 milliards ventilée dans 25 administrations, octroyée au ministère de la Santé publique (Minsante). Ce même département vient pourtant d’abriter une mission de contrôle, pour le même sujet, de la Chambre des comptes de la Cour suprême, dont le rapport reste attendu.

Dans le même ordre d’idées, le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, a en février lancé un appel à manifestation d’intérêt pour la présélection de cabinets de consultants, en vue d’une mission d’audit indépendant des dépenses publiques liées au Covid-19 dans le pays.

Dans son offensive consistant manifestement à faire de lui le seul maître à bord, le Sg/Pr du Cameroun a également demandé, au Sg/Pm, «d’instruire les structures ayant bénéficié des fonds Covid, dans le cadre de la riposte contre la pandémie, de faire le point à date de l’usage de ces fonds, accompagné de justificatifs y relatifs».

On rappelle que, de manière officielle, c’est le Premier ministre Joseph Dion Ngute qui a été désigné, depuis plus d’un an par le président de la République, coordonnateur de la riposte nationale contre la pandémie du coronavirus. Un indicateur complémentaire voudrait que, au plan administratif et règlementaire, le Sg/Pr ne s’adresse pas, ainsi que c’est le cas, directement au Sg/Pm mais transmette, en tant que de besoin et à travers ce dernier, des instructions présidentielles au chef du gouvernement.

En prenant, au nom du chef de l’Etat, les manettes de la riposte anti-Covid, Ferdinand Ngoh Ngoh se pose désormais en seul maître à bord. Le même, rappelle-t-on, avait déjà pris la tête d’une autre task force, celle-là dotée d’un budget de 1000 milliards de francs, pour la réalisation des infrastructures destinées à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football, qui a fini par échapper au pays en 2019 pour des retards chroniques dans l’achèvement et la livraison des marchés. A l’époque, cette fameuse structure, ne figurant sur aucun organigramme étatique, s’était déjà signalée à travers la passation de colossaux marchés publics sous le régime du gré à gré.

La nouvelle évolution, sur le front de la gestion brumeuse des fonds destinés à la pandémie, intervient au lendemain d’une injonction du Fonds monétaire international (FMI), demandant un audit complet de l’usage de l’enveloppe de la facilité, de l’ordre de 214 milliards de francs, destinée au renforcement du plan de riposte contre la propagation du Covid-19 au Cameroun. Des résultats de cette enquête, a précisé ladite institution, dépendra tout nouveau décaissement en faveur du Cameroun. C’est à la suite de cette mise en garde qu’il a été annoncé, sur instruction du chef de l’Etat, de la mise sur pied d’une commission d’enquête autour des dépenses publiques liées au Covid-19.

Comme on peut le constater, il s’agit aujourd’hui d’un enchevêtrement d’audits et de contre-enquêtes avec, en posture de juge et partie, le Sg/Pr et, en spectateur, le Premier ministre et chef du gouvernement.

FCEB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Yaoundé : Encore Grève du personnel à Lanacome

Pancartes à la main , les  personnel du Laboratoire National de Contrôle de qualité d…