Home Economie Afrique Cameroun > Gestion des 180 milliards du Covid: Louis Paul Motaze commande un audit
Afrique - 4 mars 2021

Cameroun > Gestion des 180 milliards du Covid: Louis Paul Motaze commande un audit

Le ministre des Finances, Louis Paul Motaze a lancé un appel a manifestation d’intérêt pour le recrutement d’un cabinet d’audit afin d’évaluer la gestion de la somme de 180 milliards fcfa affectés à la lutte contre la Covid’19.

La mission d’audit

“devra émettre une opinion sur les procédures d’attribution des contrats liés au Covid-19, la pertinence et la transparence des informations publiées sur les attributaires des marchés liés au Covid-19 et sur les bénéficiaires effectifs des attributions”.

Le cabinet sélectionné devra entre autre s’assurer

“de la conformité de la gestion desdites ressources aux procédures en vigueur en matière de gestion des finances publiques. Ainsi qu’aux dispositions de la loi portant code de transparence et de bonne gouvernance dans la gestion des finances publiques au Cameroun.”

Rappelons que cet audit intervient à un moment où le ministre Secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, a adressé le 15 décembre 2020 au ministre des Finances Louis Paul Motaze, une lettre lui demandant de débloquer la somme de 32,5 millions de Fcfa pour couvris les frais d’une mission du Contrôle supérieur de l’Etat en vue d’auditer les fonds alloués au ministère de la Santé publique dans la lutte contre le Coronavirus. 34 milliards de Fcfa avaient été déjà dépensés inclus le coût des tests de dépistage rapide.

Or, le 22 juillet 2020 Dion Ngute prenait un décret fixant la répartition de la dotation dudit fonds (180 milliards de Fcfa). En son article 5, alinéa 3, le texte du Premier Ministre attribue l’audit sur l’utilisation des ressources du Fonds à la Chambre des comptes de la cour suprême, lequel sera présenté devant le parlement.

Cette décision dès son annonce avait déjà fait l’objet de vives contestations de la part de Mbah Acha née Fomundam Rose Ngwari. La ministre déléguée à la présidence de la République en charge du Contrôle supérieur de l’Etat estimait alors que la décision du patron du gouvernement était

“de nature à constituer une atteinte grave aux principes régissant le contrôle des ressources publiques”.

Le nouvel audit externe pourrait mettre un terme à la bataille entre la chambre des comptes et le contrôle supérieur de l’Etat.

Sandra Embollo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Acharnement judiciaire contre le Mrc: Le Redhac appelle à la libération immédiate et inconditionnelle des prévenus

Tel est l’essentiel d’une sortie publiée le 7 avril 2021 par le Réseau des défenseurs des …