Home Santé Afrique Cameroun > Gestion des fonds Covid: Le rapport de la chambre des Comptes révèle de nombreuses malversations financières
Afrique - 24 mai 2021

Cameroun > Gestion des fonds Covid: Le rapport de la chambre des Comptes révèle de nombreuses malversations financières

On y décèle plusieurs autres dysfonctionnements à l’instar des évasions des fonds prestataires douteux et les dépassements de budget

Dans l’un de ses journaux parlés diffusée dans la journée du 21 mai 2021 La radio française Rfi s’est intéressée au scandale lié  à la gestion des fonds  dédiés à la lutte contre le coronavirus. Ayant eu accès à un rapport de la cour des comptes qui a fuité dans les réseaux sociaux, nos confrères ont livré un récit  explosif mêlé de malversations financières, de détournements et de dépassement de budget. Une sombre histoire que plusieurs médias ont attribué le nom de Covid-gate.

«Le rapport fait 32 pages et aligne des dénonciations à donner le tournis. Par exemple, alors que le gouvernement, à travers le ministère de la Recherche et de l’Innovation, avait annoncé qu’il avait la capacité de produire localement cinq millions de comprimés de chloroquine et cinq millions autres d’azythromycine, le rapport révélé que cette activité budgétisée à un peu plus de quatre milliards de francs Cfa a en réalité été exécutée par un fabricant indien. Les comprimés ainsi fabriqués ont juste été conditionnés dès réceptions au Cameroun. Une démarche qui, conclut la Cour des comptes, était contraire aux prescriptions du président de la République»,

lit-on sur la plateforme numérique de Rfi.

Le média français évoque également le processus d’aménagement des centres de mise en quarantaine, en insistant sur les commandes et prestations fictives.

«S’agissant de l’aménagement des centres de mise en quarantaine, le rapport indique que des commandes et prestations fictives ont été enregistrées pour un montant équivalent à près de 134 millions de francs Cfa. Les critères de sélection des prestataires et les conditions d’attributions des marchés sont jugés opaques par les auditeurs. Toutes choses qui auraient conduit à la contractualisation de prestataires aux états de services douteux»

Selon jeune Afrique, 23 départements ministériels se sont ainsi partagé pas moins de 128,2 milliards de Fcfa, soit 71% des 180 milliards de Fcfa de la dotation globale du Fonds spécial de solidarité nationale pour la lutte contre le coronavirus. Le magazine fondé par le défunt Bechir Ben Yahmed,  révèle que dans le cadre de l’enquête portant sur l’utilisation de cet argent autorisée par le président de la République Paul Biya,  plusieurs membres du gouvernement, dont l’identité demeure inconnue,  ont été discrètement  auditionnés cette.

Paul Tcheg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Coopération: Le Minac tend la main aux Pme françaises

Le ministre des arts et de la culture a récemment reçu en audience, une délégation des Pme…