LA UNE panorama 3 août 2020 (0) (103)

Cameroun > Gestion du Covid 19: Reddition des comptes.

Partager

Dans un communiqué signé le 29 juillet 2020, le Ministre de la Santé publique porte à la connaissance de l’opinion publique que dans le cadre de la gestion de la lutte contre la pandémie du Coronavirus, la riposte sanitaire au cours des cinq (05) derniers mois a coûté au total 21 milliards 973 millions 799 mille 873 Fcfa.

De manière détaillée, Manaouda Malachie explique que cet argent a servi à la construction des unités d’isolement dans les villes de Bertoua, Ngaoundéré, Garoua, Ebolowa,Mandjou et Douala (hôpital Laquintinie),ainsi que du poste de santé aux frontières de Yaoundé-Nsimalen ; à l’acquisition des équipements médicaux de prise en charge distribués dans les différents sites de prise en charge comme des lits d’hospitalisation et de réanimation avec des matelas et des draps, des appareils d’assistance respiratoire, des moniteurs de surveillance, des saturomètres, des glucomètres etc.

La somme déjà dépensée, a aussi servi à l’achat des équipements de protection individuelle en terme notamment de combinaisons, surblouses, gants de soins entre autres.
Il y a quelques jours, le Ministre de la Santé sous la pression de l’opinion publique a dû publier la grille de répartition par région de certains dons en nature reçus des partenaires au développement et des opérateurs économiques à l’instar du don de 4.000 sacs de 25 Kilogrammes de riz parfumé de l’entreprise Orca.

Evidemment, la publication des simples chiffres concernant notamment la grille de répartition ne convainc pas grand monde dans l’opinion qui réclame toujours davantage de clarifications s’agissant de la distribution des sacs de riz de la société Orca.
Par ailleurs, le député de l’opposition, Jean Michel Nitcheu soutient pour sa part qu’il y a beaucoup d’opacité, de surfacturation, de corruption et de conflits d’intérêt au sein du Ministère de la Santé dans le cadre de la gestion des fonds alloués à la lutte contre le Covid 19.

Le Ministre Manaouda Malachie rejette ses accusations en mettant en exergue ce qu’il considère comme la sous information et la mauvaise foi du député du Social Democratic Front (Sdf).
Normalement, la mise sur pied d’une commission d’enquête parlementaire, ce qui est peu probable au regard de la réalité de fonctionnement de la démocratie camerounaise, aurait pu permettre de connaître qui de l’élu ou du Ministre a raison dans ce dossier.

Éric Boniface Tchoukeu, Journaliste éditorialiste. Che fde Chaîne Radio Siantou. Conseiller Editorial et founding father panorama papers

Il ne reste donc qu’à espérer que l’audit indépendant sur l’utilisation des ressources donc devra réaliser la Chambre des Comptes de la Cour Suprême, prescrit par le Premier Ministre Chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute, dans un décret signé le 22 juillet 2020 fixant la répartition de la dotation du Fonds Spécial de Solidarité Nationale pour la lutte contre le Coronavirus et ses répercussions économiques et sociales au titre de l’exercice 2020, d’un montant de 180 milliards de Fcfa, qui mentionne expressément que l’audit sera présenté au Parlement ,permettra de voir clair au moins sur la gestion de l’argent affecté à la riposte contre le Covid 19 .

Car de nombreux gestionnaires ont souvent de mauvais rapports avec la fortune publique au Cameroun.
En tout cas, l’opinion semble très attentive à l’utilisation des ressources liées à la lutte contre la Coronavirus. A l’ère des réseaux sociaux, le contrôle citoyen des actions et des politiques publiques a considérablement pris de l’ampleur.

Eric Boniface Tchoukeu


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *