Home Politique Afrique Cameroun > Gouvernance: Biya est opposé au multipartisme
Afrique - 9 août 2021

Cameroun > Gouvernance: Biya est opposé au multipartisme

C’est l’organisation ‘’English Cameroon for United Cameroon’’, qui soutient cette thèse dans une sortie.

« Depuis les années 1990, ce n’est un secret pour personne que M. Biya est opposé au multipartisme. Comme il n’avait pas le choix en la matière, il veut un système de quasi-parti unique où les fêtes champignons sont formées par n’importe quel imposteur affamé qui a accès à un microphone. Dans ce schéma logique, tout parti ayant un semblant de présence nationale et de soutien populaire doit être renversé. On le fait en effrayant les dirigeants audacieux au sein de ce parti, »

déclare English Cameroon for United Cameroon.

A en croire l’organisation, le penchant de Kamto à parler en double a poussé le régime à tromper les gens en lui disant que son parti veut retirer Biya du pouvoir et mettre Kamto. C’est facile à faire parce que Kamto continue de dire qu’il n’y aura pas d’élection sans un nouveau code électoral. Il y a eu deux élections sans nouveau code. Si Biya démissionne en septembre, il y aura une élection avant la réouverture des listes électorales pour l’inscription. Beaucoup ne veulent pas s’inscrire parce que Maurice Kamto leur a dit qu’il n’y aurait pas d’élection sans un nouveau code électoral.

« Quelle que soit l’incohérence, la naïveté, la manipulation et la politique égoïste de M. Kamto, nous devons tous dire à l’Etat policier de M. Biya de la modérer. Le tribunal militaire devrait cesser de terroriser les citoyens. Nous avons le droit de demander des comptes aux élus, y compris de leur demander de prononcer un discours de démission, »

martèle English Cameroon for United Cameroon.

« Ce n’est pas une insurrection ou une rébellion. M. Kamto vous a couvert en ne mettant pas l’accent sur le processus constitutionnel qui a suivi. M. Ahidjo était suffisamment raisonnable pour voir les conséquences de sa dépression et démissionner. M. Biya ne peut pas parce qu’il est un très mauvais dirigeant, un marchand de pouvoir obsédé, qui doit être rappelé par son peuple de démissionner afin que le pays puisse survivre à ses décennies de destruction. Trop c’est trop, »

constate English Cameroon for United Cameroon.

Antoine Bivana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Cinquantenaire de l’unité nationale en moins de 50 minutes: La nécessité de la réforme du format et du contenu.

Par Éric Boniface Tchouakeu A Yaoundé, la parade civile et militaire présidée par le Chef …