Home Opinion Politique Cameroun > Gouvernence à vie: La méthode Biya
Politique - 4 semaines ago

Cameroun > Gouvernence à vie: La méthode Biya

Il a créé un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne vient même plus à l’esprit des populations pour réclamer leur droit.

Par Ndassa Y.

La vie n’a de cesse de devenir cher, le logement intenable, un élargissement de l’assiette fiscale au détriment des citoyens, le transport un véritable chemin de croix. Bref vivre au Cameroun est devenu un véritable parcours du combattant.
Il a réduit les intellectuels camerounais jusqu’aux plus insoupçonnés à courir derrière les postes et bien matériel. Il a réduit de manière drastique le niveau et la qualité de l’éducation des jeunes pour la ramener à la quête d’insertion à la fonction publique. Instrumentaliser la jeunesse dans les pratiques occultes pour y accéder. L’accès au savoir devient de plus en plus difficile et élitiste.

Le fossé se creuse entre le peuple et la science. La science a quitté l’intérêt général pour servir les intérêts égoïstes.
Il a mis la sexualité au premier rang des intérêts des camerounais comme anesthésiant social, il n’y a rien de mieux.

Les sexes-tapes et les partouzes impliquant de hauts dignitaires sont légions et animent la vie sociale et politique. L’alcoolisme des camerounais et la prolifération des boîtes de nuit en sont des illustrations parfaites.
Tout ceci pour endormir la lucidité. L’esprit critique des camerounais sont développées dans toutes les sphères de la société.

La démocratisation des pratiques religieuses dans les coins et recoins des villes camerounaises sont autant d’exemple. Comme qui dirait la religion qui par le passé à servi la colonisation pour s’implanter en Afrique sert aujourd’hui la religion de Yaoundé à se maintenir et d’adoucir les consciences des camerounais. « Il faut accepter sa situation car c’est l’œuvre de Dieu ». Il faut surtout accepter sans faire violence ni se rebeller car les enfants de Dieu sont toujours soumis et obéissant même dans la souffrance et dans la douleur.
Tout ce qui risquerait d’éveiller la conscience des camerounais doit être combattu, ridiculisé, étouffé…

Toute doctrine remettant en cause le système de Yaoundé doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutiennent devront ensuite être traités comme tels » L’emprisonnement à 7 ans des hommes politiques en es une illustration. Et le but visé est de dissuader tout camerounais qui s’engagerait dans toute démarche de revendications. Une sanction dissuasives voulant s’ériger contre l’ordre établi de Yaoundé.
Accepter sa situation et mourir sans parler. Ce à quoi le régime de Yaoundé a réduit les camerounais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Fête de la jeunesse: ce sera avec le défilé contrairement aux 2 dernières années.

L’annonce a été faite hier, 27 janvier 2022 au cours d’une conférence de presse conjointe,…