Home Société Europe Cameroun > Grève à Africa 24 : Etoudi sur le banc des accusés
Europe - Médias - 23 décembre 2021

Cameroun > Grève à Africa 24 : Etoudi sur le banc des accusés

Selon nos sources, la chaîne panafricaine est en difficulté parce que l’Etat du Cameroun refuse de délier la bourse.

Dans les prochains jours, le dépôt de bilan d’Africa 24 sera effectif si Constant Nemaleu n’échappe pas aux tensions de trésorerie. Le partenaire historique de sa chaîne à savoir l’Etat du Cameroun, ne veut plus débourser le moindre radis. Conséquence, les employés d’Africa 24 observent un débrayage. Ils n’ont pas perçu leurs salaires depuis trois mois. Pour noyer le poisson, la direction abreuve les téléspectateurs d’anciens programmes.

En 2018, le plan de cession a été attribué à l’Etat du Cameroun. Dans la dynamique de la restructuration, les entités du Groupe Africa 24 devaient bénéficier de l’attention des investisseurs. Il était question, de rendre la chaîne plus conquérante sur le continent. Soucieux de son image, le régime de Biya a toujours mis la main à la poche au profit de la télévision de Constant Nemaleu. Depuis 2010, plus de 40 millions d’euros ont été déboursés. Soit environ 26 milliards 200 millions Fcfa. Après la reprise d’Africa 24 en 2019, Etoudi s’est acquis des espaces publicitaires à hauteur de 3,2 millions d’euros par an, soit environ 2 milliards Fcfa.

Yaoundé a pris l’engagement de combler les pertes d’Africa 24. La somme de 4,9 millions d’euros a été dégagée. Soit environ 3 milliards 200 millions Fcfa. Le Cameroun a apporté 10 millions d’euros (environ 7 milliards Fcfa) en capitaux à Afrimedia International. Afrimedia est la holding qui détenait la chaîne jusqu’en 2019. En raison du contexte économique actuel marqué la pandémie du Coronavirus, l’Etat du Cameroun est essoufflé.

Antoine Bivana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Minfi: Louis Paul Motaze suspend un agent

Par Antoine Bivana La décision fait actuellement les gorges chaudes au Minfi. « Monsi…