Afrique Info continue LA UNE Sport panorama 6 octobre 2020 (0) (352)

Cameroun > Haine tribale: Le premier capitaine des lions et les Bamiléké

Partager

Voici les propos du tout premier capitain des Lions indomptables; Emmanuel Mve Elemva ce matin à la radio:

Nous ne pouvons pas comprendre qu’une seule région de ce pays veut faire main basse sur le football camerounais. Le président de la fédération camerounaise de football est de l’Ouest, le président de l’association des footballeurs est de l’Ouest, le président des associations des arbitres est de l’Ouest, le président de l’association des entraîneurs est de l’Ouest et aujourd’hui, il est clair que monsieur Happi qui veut devenir le président de la ligue de football du Cameroun, est de l’Oues”.

Cette tactique du Rdpc va à la fin devenir la formule passe partout des haineux de certaines regions qui utilisent cet épouvantail chaque fois qu’ils se trouvent coincés.

En traitant Seidou Mbombo Njoya d’originaire de l’Ouest, sa haine pour les ressortissants de cette région lui fait oublier que la maman de Seidou n’est pas seulement originaire de la même région que le vieux général Semengue, mais aussi du même département: le département de l’Océan. Le vieux Semengue, aux affaires avant les indépendances, étant de Lolodorf et Seidou de Kribi.

Et de ce fait, il ne serait pas du tout erroné de qualifier ce que Emmanuel Mvé Elemva veut honteusement déplacer dans le champ tribal de problème familial. Un problème d’oncle et de neveu tout simplement.

Lorsqu’on n’a plus aucun respect pour son âge et qu’on refuse même d’aller à la retraite, ça devient vraiment embêtant. Lorsque des vieillards qui sont aux affaires avant les indépendances continuent d’instrumentaliser les masses et manipuler les consciences pour des intérêts purement égoïstes, on se demande où se trouve l’intérêt général de la nation?!

Les amis de Kombi Mouelle et Semengue volent à leur secours. Cela ne leur suffit pas! Maintenant c’est arrivé aux tribus.

Ilyass Chirac Poumié


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *