Home Economie Afrique Cameroun > Importation du poisson : une approche de solution dans la limitation de l’importation au pays
Afrique - 21 avril 2021

Cameroun > Importation du poisson : une approche de solution dans la limitation de l’importation au pays

Dr Taiga, ministre de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales, s’est concerté avec Théodore Nsangou, le directeur général d’Electricity Development Corporation  (Edc) en date du 15 avril dernier avec pour objectif  de développer des activités de pêches à l’échelle industrielle sur le barrage de retenue de Lom Pangar dans la région de l’Est, dans le but de satisfaire les besoins du Cameroun en poisson et limiter les importations.

Electricity Development Corporation (Edc), entreprise publique du secteur de l’électricité en charge des barrages de retenue d’eau du pays se penche sur l’exploitation des barrages non pas seulement pour la production d’énergie électrique mais aussi sur la production halieutique. Le barrage de Lom Pangar forte de sa grande capacité de retenue d’eau de 6 milliards de mètres cubes d’eau sera le premier barrage  à être exploité au profit de la pêche industrielle. Il convient de noter que cela va s’étendre sur tous les autres barrages de retenue du pays (Bamendji, Mbakaou, Mekin …)

Depuis 2015, ce barrage attire des milliers  de pêcheurs en majorité étrangères au grand  profit de leurs Etats. Pendant que le Cameroun fait fasse à une pénurie et obligé de se tourner vers l’importation  du poisson congelé à hauteur des centaines de  milliards de nos francs l’année.

Le développement de la pêche industrielle dans les eaux des barrages de retenue  du pays comme envisagée par Edc devrait booster la production halieutique locale , contribuant ainsi a la politique d’import-substitution mise en œuvre au courant de cette année. Dans le souci de développer l’industrie nationale tout en réduisant l’importation du poisson.

Depuis 2019, selon les statistiques du ministère de l’Élevage, des Pêches et des Industries animales ; le pays a produit sur un besoin de 500 mille de tonnes l’année  335 mille tonnes avec un déficit de plus de 150 mille tonnes. Et le pays entend combler ce déficit en exploitant davantage les eaux des différents barrages du pays.

Gabrielle Mekoui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Etats-unis > La « soif » grandit: De plus en plus d’américains veulent savoir davantage sur les proches de trump à la Maison Blanche

Lorsque l’équipe Truonmp a quitté la Maison Blanche, les membres se sont retrouvés annulés…