Afrique LA UNE Société panorama 19 octobre 2020 (0) (252)

Cameroun > Imposture: Il intègre la famille présidentielle pour manger

Partager

Alors qu’il est présenté comme proche du peuple Bassa, André Luther Meka, puisqu’il s’agit de lui, profite de son patronyme pour se faire passer pour un “Ekang”.

Le terme Ekang, ce concept théorisé par Mathias Eric Owona Nguini dans son approche ethniciste des luttes politiques au Cameroun est le nouveau rideau derrière lequel les voyous politiques et profiteurs de la République se cachent pour “manger”.

En effet, il fallait que le professeur Owona Nguini puisse trouver un nom regroupant un vaste ensemble possible pour pouvoir espérant combattre plus efficacement la vaste tribut Bamiléké; détesté manifestement par toute la famille Owona, alors que d’aucun leur attribue pourtant une paternité Bamiléké.

Dans ce registre, figure donc un drôle de personnage apparu récemment sur la scène publique: un certain André Luther Meka. Dans sa lettre au directeur du cabinet civil, il réclame 26 millions de Fcfa pour défendre Brenda Eyenga Biya au nom de la communauté Ekang. De quelle manière? Just wait and see.

La lettre du sulfureux cousin de Brenda Eyenga Biya, au directeur du cabinet civil

Problème: Selon une source digne de foi, André Luther Meka n’est pas du tout Ekang, comme son nom pourrait l’indiquer. Il serait plutôt Mpo’o de la Nyanon, chefferie de Nyanon dans la Sanaga Maritime.

En réalité André Luther est loin d’être bête. Les gars ont tous compris qu’il faut être Ekang à cette heure et disent:

pas de problème. On sera tous Ekang. “Mbout n’a sick.” On va manger ensembles et mourir ensembles”.

Sandra Embollo


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *