Home Politique Afrique Cameroun > Incident de Bafoussam: William Bahiya s’attaque à Vision 4
Afrique - Afrique - 29 juillet 2021

Cameroun > Incident de Bafoussam: William Bahiya s’attaque à Vision 4

Selon le Chargé de la Communication du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (Pcrn), la télévision d’Amougou Belinga a insulté Cabral Libii et Nourane Foster en plein journal. 

« Le Pcrn est victime d’un nouveau tacle irrégulier dans le champ médiatique. Un tacle de trop. Vision 4, et bras armé de quelques intérêts personnels a massacré le journalisme avec pour ambition de tenir l’image du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale. Un propagandiste de la chaîne a multiplié les injures en plein journal du soir contre les honorables Cabral Libii et Nourane Fotsing, »

signale William Bahiya.

D’après l’ancien journaliste de la ‘’Nouvelle expression’’, Vision 4 en veut aux deux députés du Pcrn parce qu’ils ont déconstruit un mensonge institutionnel suite aux événements de Bafoussam et, ont exigé le respect dû aux élus par quelques brebis galeuses dans la police. La manœuvre de la chaîne de télévision d’Amougou Belinga pourrait se justifier, par sa volonté de recoller les morceaux avec le Dgsn Martin Mbarga Nguélé.

« Si les méthodes de Vision 4 ne choquent plus, elles me permettent de souligner que l’espace médiatique national mérite d’être assaini afin d’avoir un jeu politique à armes égales. Il est précieux de rappeler que notre parti est la cible des camps extrémistes qui peuplent les sphères du pouvoir et celles de l’opposition par médias interposés, »

poursuit Bahiya.

« Nous qui prêchons la réconciliation nationale, devons-nous nous laisser aller à une surenchère médiatique où l’injure fait concurrence à la bêtise ? Je réponds non ! Trois fois non ! Mais nous défendrons toujours une lueur de professionnalisme dans l’univers national des médias. Un secteur qui m’est particulièrement cher et qui est l’une des priorités de l’Hon. Cabral Libii,»

précise William Bahiya.

L’homme invite les Camerounais pourvus de moyens financiers, matériels, professionnels et humains à investir dans le secteur des médias.

« Créer des antennes, des colonnes respectueuses des Camerounais, des institutions et de la diversité, la principale richesse de notre pays. Le Pcrn soutiendra toujours ces initiatives. C’est aussi là que se joue l’avenir de notre pays, »

conclut-il.

Antoine Bivana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Magouille autour des visas: L’Ambassade d’Allemagne décline toute responsabilité

Par Antoine Bivana En cas de paiement, l’Ambassade d’Allemagne invite les usagers à faire …