Home Politique Afrique Cameroun > Infrastructures hôtelières: 1,7 milliards de FCFA pour la construction d’un hôtel à Douala
Afrique - Politique - 12 mars 2021

Cameroun > Infrastructures hôtelières: 1,7 milliards de FCFA pour la construction d’un hôtel à Douala

Un accord de financement a été signé  à cet effet le 9 mars 2021

Douala, la capitale économique du pays va s’enrichir d’une nouvelle infrastructure hôtelière dans les prochaines années. Après le Best Western Soaho qui vient d’être érigé à quelques mètres  de l’Aéroport International de Douala, le Panafrican Pacific Plazza va sortir de terre dans les prochains mois. Sa construction était l’objet d’un accord de financement d’un montant de 1,7 milliards de Fcfa signé le 9 mars 2021, entre la Banque de Développement pour les États d’Afrique Centrale (Bdeac), représenté par son président, Fortunato-Ofa Mbo Nchama et la société Noutong Holding.  Ce qui d’après nos confrères du magazine Investir au Cameroun, représente 45% des fonds nécessaires pour la construction du Panafrican Pacific Plaza. L’hôtel va comporter 53 chambres et plusieurs infrastructures connexes et sera érigé au quartier Bonapriso dans le 1er arrondissement de la ville de Douala.


«Doté de 53 chambres et d’autres infrastructures connexes, l’établissement hôtelier en gestation au quartier Bonapriso viendra renforcer l’offre dans la capitale économique camerounaise, où le secteur est de plus en plus concurrentiel, à la faveur de l’arrivée de nouveaux opérateurs. Il en est ainsi de l’ouverture prochaine de la première enseigne de la chaîne camerounaise Chrystal Palace, du milliardaire Samuel Foyou ; ou encore du rachat récent de l’hôtel Ibis de Douala par Katara Hospitality, un investisseur qatari. Grâce au deal conclut avec les promoteurs du Panafrican Pacific Plazza, la Bdeac densifie son portefeuille d’investissements au Cameroun. Locomotive économique de la Cemac, le pays est l’un des principaux bénéficiaires des investissements de cette institution financière sous régionale, qui, en 45 ans d’existence, revendiquait en 2020 un portefeuille de plus de 1 449 milliards de Fcfa dans les six pays de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, Rca, Guinée Équatoriale)», soulignent nos confrères.

Paul Tcheck

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Yaoundé : Encore Grève du personnel à Lanacome

Pancartes à la main , les  personnel du Laboratoire National de Contrôle de qualité d…