Home Politique Afrique Cameroun > Initiative: Le député Cabral Libii annonce le lancement d’une plateforme destinée au recensement des lenteurs judiciaires
Afrique - 5 jours ago

Cameroun > Initiative: Le député Cabral Libii annonce le lancement d’une plateforme destinée au recensement des lenteurs judiciaires

C’est la substance d’un communiqué publié récemment par l’homme politique 

Une scène particulièrement  intrigante a perturbé la journée de travail des fonctionnaires officiant pour le compte du ministère de la Justice le jeudi 1er avril 2021. Un individu dont l’identité demeure inconnue, a pénétré dans les services de ce département ministériel, tenant entre ses mains des jerricanes remplies d’un liquide inflammable, qu’il a ensuite versé sur plusieurs voitures avent d’y mettre le feu.  Parmi les véhicules endommagées par les flammes, se trouvait celle  du ministre de la Justice, Laurent Esso.

Ayant eu vent de cette actualité, Cabral Libii, député du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale, une formation politique de l’opposition, s’est fendu d’un communiqué dans lequel il indique que le présumé pyromane n’est pas à son premier forfait. Il aurait essayé, selon l’ancien candidat à la présidentielle 2018, de casser le véhicule de Laurent Esso il y a de cela plusieurs mois auparavant, pour manifester son mécontentement. Arrêté à l’époque, il avait bénéficié de la clémence de Laurent Esso, croit savoir Cabral Libii.

«Quelles qu’en soient ses motivations, je dénonce fermement et sans nuance cet attentat contre un ministre de la République, qui incarne l’autorité de l’État. Et j’en appelle de nouveau à la clémence de la victime vis-à-vis de ce désespéré récidiviste. L’élu que je suis condamne la violence comme argument dans l’espace public camerounais, d’où qu’elle vienne et surtout quand elle cible les institutions de l’État»

a écrit Cabral Libii

Toutefois, s’il n’approuve pas les agissements de l’individu susmentionné, il reconnait implicitement qu’ils sont peut-être la conséquence des nombreux dysfonctionnements qui gangrènent l’appareil judiciaire camerounais. C’est pourquoi pour éviter que de telles pratiques ne se reproduisent,  il envisage de mettre sur pied une plateforme destinée au recensement des lenteurs observées dans le fonctionnement de la justice.

«Aussi j’annonce la mise en fonctionnement dans les prochains jours, d’une plateforme élaborée depuis quelques temps, destinée à recenser les cas des lenteurs dans notre appareil judiciaire, à les catégoriser et à les transmettre au ministère de la justice. La célérité des procédures, la modernisation du service public de la justice sont, de nombreux compatriotes des gages de qualité et de crédibilité pour la justice camerounaise et partant, pour l’État»

, a-t-il conclu.

Joël Onana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cameroun > Sultanat des Bamoun : Qui était Rabiatou Njoya

La frangine de sa Majesté le Sultan, El Hadj Ibrahim Mbombo Njoya s’est éteinte le 09 avri…