Accueil SociétéAfrique Cameroun > Insécurité dans la Région de l’Adamaoua: Les coupeurs de route sèment la panique dans les départements du Mbéré et de la Vina.

Cameroun > Insécurité dans la Région de l’Adamaoua: Les coupeurs de route sèment la panique dans les départements du Mbéré et de la Vina.

En l’espace d’une semaine, ils ont enlevé 12 personnes et tué le directeur d’une école publique

Par panorama
0 commentaire 96 vues

Par Ebenizer Diki

La journée du dimanche 12 juin 2022 a été fatale pour le directeur de l’école publique de Djidjawa, dans l’arrondissement de Belel département de la Vina . Selon nos sources,  Bia  Mamoudou  a reçu la visite d’un groupe  d’individus venus lui demandé de leur montrer la  maison des bergers dans le village. Le fonctionnaire  qui a expliqué à ses visiteurs  qu’il vient d’être affecté dans le coin et   donc qu’il ne connaissait  pas assez bien le village ,  s’est vu tirer  plusieurs balles à bout portant  dans la poitrine par des malfrats  non satisfait de cette  réponse.  Bia  Amoudou est mort sur le champ et son corps  a été transféré le lendemain à Bamyanga, une localité situé non lieu de N’Gaoundéré, Chef lieu de la région de l’Adamaoua.

Un jour avant le drame, (NDLR samedi 11 juin)  deux personnes ont été enlevées en plein jour dans une localité située à deux kilomètres de la ville de Meingaga : l’un d’eux était  l’employé d’un berger, il était sorti pour aller surveiller le bétail de son patron lorsqu’il a été happé avec un autre infortuné par un groupe d’hommes armés non encore identifiés. Mais  la plus grosse prise a eu lieu dans la nuit du 9 au 10 juin  dernier, quatre personnes ont été prises en otage  dans un village de bergers appelé Yamourou, dans l’arrondissement de Nyambaka dans le département de la Vina. Des sources sur place rapportent que les assaillants ont débarqué  vers  1h  du matin bouclé tout le village avant de prendre leurs  quatre otages  et s’enfuir. Les forces  de défense et  de sécurité venues en renfort quelques temps après ont tenté de poursuivre  les bandits et leurs victimes dans la brousse mais elles ne les ont pas retrouvés. Toujours ce même vendredi 10 juin les hors la loi ont également   kidnappé deux hommes  à Beka , 60 km de Meiganga. Celles-ci ont eu un plus de chance puisqu’elles ont été  libérées par leurs ravisseurs après versement de rançon, nous apprend notre source qui n a toute fois pas révélé le montant versé. Quatre autres personnes ont disparu dans les mêmes circonstances, une semaine auparavant  à  Meidougou et Dir  dans le département du Mbéré. Les familles des personnes enlevées sont sans nouvelles de leurs proches jusqu’à ce jour.  Pour les populations ces actes d’agression et de brigandage,  sont l’œuvre des coupeurs de route qui s’attaquent principalement aux éleveurs . Le responsable de la Cellule de Nationale de Coordination de l’Association pour la Promotion de l’élevage au Sahel et en Savane ( Cnc Apes Cameroun), Abdoulaye Nana, appelle les populations à plus de vigilance, à partager  toute information digne d’intérêt et dénoncer les individus suspects ; il invite également les forces de défense et de sécurité à «  redoubler d’effort pour venir à   bout de cette gangrène qui sape les actions de développement initiées pour notre région » a-t-il ajouté.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes et de façon globale. Nous reprendrons également d’une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC

NOUS CONTACTER

Revue de presses

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie