Home Société Afrique Cameroun > Insécurité: Le présumé assassin de Kenne Tchinda Elisabeth Gisèle mis aux arrêts
Afrique - 8 juillet 2021

Cameroun > Insécurité: Le présumé assassin de Kenne Tchinda Elisabeth Gisèle mis aux arrêts

Ondobo Ambassa, présumé coupable du meurtre de mademoiselle Kenne Tchinda Elisabeth Gisèle agent civil à la Gendarmerie de la carrière(Yaoundé). Et retrouvée morte par la Brigade de Nkoabang le 15 juin dernier.

Apres enquête ouverte par la gendarmerie pour le crime crapuleux de mademoiselle Kenne Tchinda Elisabeth Gisèle retrouvée morte après kidnapping dans un champ de maïs à Awae escalier (Yaoundé) ; le 5 juin dernier Ondobo Ambassa a été interpellé et présenté  à la presse comme étant le présumé assassin. Il faut noter que c’est un jeune homme âgé de 39 ans et un habitué du milieu carcéral.

L’on apprend du chef d’escadron Hervé Dimitri Abada, que le présumé assassin est un ancien pensionnaire récidiviste de la prison de Kondengui pour vol aggravé et assassinat. Le commandant de la compagnie de gendarmerie de Yaoundé 1 indique que ce dernier se faisait passer pour un prêtre exorciste qui promettait des guérisons spirituelles à ses victimes via un faux profil facebook. C’est ainsi que la jeune dame l’avait contacté via ce faux profil pensant avoir enfin trouvé  une solution à son souci d’enfantement. Il va l’attirer à son domicile et par la suite il va demander une rançon à la famille. Il va en découdre avec la victime parce qu’il va estimer que la rançon traine  à être versée.  

« Elle a été séquestrée par son bourreau qui a exigé des rançons au travers de son numéro de téléphone. Se sentant à l’étroit et soucieux de ne pas se faire interpeller, le présumé assassin a décidé de mettre fin à la vie de sa victime à l’aide d’un objet contendant. Il va par la suite jeter son corps dans un champ de maïs »,

a déclaré le chef d’escadron Hervé Dimitri Abada.

Gabrielle Mekoui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Cameroun > Bataille au sommet: La guerre de l’opinion publique refait surface

Par Serge Aimé Bikoi Au moins huit journaux en ont fait l’écho ce lundi, 23 mai 2022…