LA UNE Médias panorama 4 août 2020 (0) (421)

Cameroun > Intimidation: Sale temps pour Sismondi Barlev Bidjocka

Partager

Manifestement interpellé sur commande des responsables de la gestion du Covid-19, il a été auditionné pendant plusieurs heures cette fin d’après-midi dans les locaux de la Délégation générale à la sûreté nationale (Dgsn).

Le promoteur de Ris Fm s’est expliqué sur les accusations portées contre des membres du gouvernement ayant déchargé les fonds liés à la gestion de la pandémie du coronavirus. C’était le noeud gordien de son éditorial de ce lundi, 3 août 2020 qu’il a lu sur l’antenne de la chaîne, dont il tient les rênes. Les enquêteurs de la Dgsn veulent en savoir plus surtout que la gestion des fonds et des dons de la Covid-19 est source de polémiques ces dernières semaines.

Voici plus bas l’intégralité de cet éditorial commis ce Lund, 3 août 2020!

De Sismondi Barlev Bidjocka
Gestion des fonds de solidarité Covid-19

Vous serez brûlé. tel est la sentence prononcée par l’église catholique à l’encontre de Giordano Bruno, né en janvier 1548 à Nola en Italie et mort le 17 février 1600 à Rome, qui mourut sur un buché pour avoir défendu la pluralité des mondes. celle d’un univers peuplé d’infinités de terres, et de soleils. 395 ans plus tard, nous découvrions une exoplènete, une planète située en dehors de notre système solaire. on en connait aujourd’hui plus de 4.000, et on estime leur nombre à quelque 200 mille dans notre seule galaxie.
Malaouda Malachi, ministre de la santé n’a pas voulu faire comme Giordano Bruno? mourir seul pour une cause certes juste, mais où des multitudes d’acteurs silencieux voudrait le voir brûlé au buché.
Le silence est parfois la conspiration la plus perfide qu’on puisse faire vivre à un individu, déclarait le savant traditionnel Dogon Ogotemmêli .
Depuis plus d’un mois, l’opinion publique, les journalistes, les Ong, les députés et autres fulminent pour demander la clarté sur le fond de solidarité de Le Fmi débloque 135 milliards de Fcfa pour le Cameroun
.

Le Conseil d’administration a approuvé le décaissement de ces fonds au titre de la Facilité de crédit rapide pour permettre au Cameroun de lutter contre le Coronavirus.
Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (Fmi) a statué sur le dossier du Cameroun le 04 mai 2020 assorti d’un avis favorable pour le décaissement avec effet immédiat, d’une enveloppe de 135,56 Milliards de Fcfa (226 millions de dollars) en vue de renforcer le plan de riposte contre la propagation du Covid-19.
Dans un contexte de vulnérabilité économique, ces fonds d’urgence doivent « répondre aux besoins immédiats » dans la lutte contre le Covid-19 qui impacte sérieusement sur l’économie nationale avec la chute brutale des prix du pétrole et des principales matières premières.
Une fois l’argent disponible, il a été alloué aux départements ministériels les plus touchés et les plus a même d’être efficace pour toucher un maximum de contaminés.Le Ministère de la Communication a reçu huit milliards de Fcfa

Le ministère de l’enseignement supérieur a reçu 22 milliards de Fcfa

Le ministère de la recherche scientifique et de l’innovation a reçu deux milliards de Fcfa.

Le Ministère du Contrôle supérieur de l’état a reçu 12 Milliards, et depuis c’est d’ailleurs la guerre là bas pour le partage. Pour ne citer que ceux-là.
et s’il vous plait, ça fait plus de deux mois que tous ces ministres ont déchargé ces milliards du fond de solidarité. j’insiste, sur décharge.
Malaouda Malachi n’a donc pas détourné cet argent, car le ministère de la santé a reçu comme tout le monde sa côte part et l’a déclaré, contrairement aux autres qui sont calmes dans leur coin, et ne disent rien, l’intention de l’usage dans ce cas étant douteux.
Pourquoi ceux qui ont reçu cet argent sont resté calme dans leur coin , laissant l’opinion s’emballer sur le ministre de la santé. ?
à cette question, la réponse tombe sous le sens. ils voulaient que seul le Ministre de la santé endosse seul la responsabilité de l’usage des fonds. Ayant peur que ses collègues du gouvernement l’accuse de manquement à la solidarité gouvernementale, le jeune Ministre a gardé le silence, mais la solidarité gouvernementale ne signifie pas porter la responsabilité des autres !

Il en est de même de la question du Riz, j’ai en ma possession toutes les décharges des gouverneurs de région ayant récu les tonnes de riz. cette décharge est ainsi libéllée: Fiche de charge des dons en nature octroyes aux populations nécessiteuses? Orphelinats deplaces et réfugiés de la région X du département X par les sociétés Sgc, Azur Orca Nestlé et Gipcam dans le cadre de la riposte contre la pandémie du Covid-19.
Tout est marqué sur la fiche de décharge. le nombre de sac de riz, les cartons de solution hydro alcoolique, les bidons de 5l de javel les cartons de savons liquide, de 400 ml, carton de savons Azur De 80 morceaux de 180 Grs, cartons de cubes maggi arome, cartons de nido chocolats, cartons de de Nido DE 25 G carton de Nescafé…
Voilà la liste qui figure sur chaque décharge. Quand nous disions que Malaouda a volé le Riz, ça les arrangeait; maintenant que nous avons la vérité, chacun va s’expliquer , parce que kondengui n’est pas plein, il y a de la place.

Serge Aimé Bikoï


Partager

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *