Accueil Médias Cameroun > Intimidation: Un promoteur de média à Yaoundé défère à une nouvelle convocation au Sed.

Cameroun > Intimidation: Un promoteur de média à Yaoundé défère à une nouvelle convocation au Sed.

Sismondi Barlev Bidjocka a déféré, hier, à la troisième convocation du service central de recherches judiciaires. Le promoteur de Ris Radio, qui a été assisté par son conseil, a été entendu, durant une journée, avec une pause d'une demi-heure.

Par panorama papers
0 commentaire 427 vues

Par Serge Aimé Bikoi

L’ancien journaliste de la Radio tiemeni siantou(Rts) est, en effet, poursuivi sans plainte pour, entre autres, “atteinte à la sûreté de l’État, tentative d’actes de terrorisme, insurrection, outrage au Président de la République, outrage aux corps constitués, propagation de fausses nouvelles, publications interdites, cris séditieux”. Au total, au moins huit motifs pèsent sur le dossier de S.B. Bidjocka.

En jetant un regard holistique sur le code de procédure pénale, ainsi que sur la loi antiterroriste, le patron de Ris Radio risque rien moins que la peine de mort pour ses opinions exprimées dans les éditoriaux de la chaîne Fm urbaine, dont il est le Directeur général depuis le 17 août 2017. Ce journaliste a nié en bloc tous les faits mis à sa charge, soutenant qu’il ne fait que donner son point de vue sur la marche des affaires de la République.

Entamée à 10h, l’audition a été suspendue vers 18h et 30mn pour reprendre à une autre date jusqu’ici indéterminée. C’est après avoir déféré à la quatrième convocation dans les prochains jours que nous aurons d’autres détails complémentaires sur la présente enquête judiciaire. Rappelons qu’en l’espace d’une semaine, S.B. Bidjocka a déjà répondu à trois convocations du service central de recherches judiciaires du Sed. Le 17 octobre 2022, ce jeune promoteur de média a répondu à la première convocation. Ce jour-là, alors qu’il retournait à son domicile en compagnie de ses enfants qui rentraient des classes, il a été happé et conduit, manu militari, au Sed (Secrétariat d’État à la défense). Arrêté à 14h et 30mn, Bidjocka a été libéré vers 19h. Le lendemain(18 octobre 2022), le Dg de Ris Radio a, à nouveau, répondu à la deuxième convocation du service central de recherches judiciaires.

Il a été entendu pendant plus de dix heures de temps sur les huit motifs retenus contre lui, et dont mention a été faite supra. Hier(lundi, 24 octobre 2022), l’éditorialiste a, pour la troisième fois, répondu à la convocation du Sed, dont le compte-rendu vient d’être élaboré. Rappelons, dans la même veine, que la radio à capitaux privés que dirige S.B. Bidjocka depuis cinq ans a été fermée et scellée le 1er septembre 2022 pour n’avoir pas exécuté la sanction qui lui a été infligée, en juin 2022, par le président du Conseil national de la communication (Cnc).

Tout était parti d’une mesure du ministre de l’Administration territoriale (Minat), laquelle contraignait alors les patrons de presse à se soumettre aux décisions prises par cet organe de régulation des médias. La radio urbaine(105.7), située en face du Collège Montesquieu au quartier Mvog-Ada dans l’arrondissement de Yaoundé V, est donc astreinte à émettre en mode silence durant trois mois de suspension. C’est, en réalité, le 1er décembre 2022 que cette chaîne Fm sera descellée.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 01 02 2023

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by Adama Fofere Namen