Accueil SociétéAfrique Cameroun > Jeune Afrique révèle pourquoi le Directeur général d’Eneo a été interpellé à Yaoundé

Cameroun > Jeune Afrique révèle pourquoi le Directeur général d’Eneo a été interpellé à Yaoundé

Selon le journal panafricain Jeune Afrique, le Directeur général d’Eneo Patrick Eeckelers a été interpellé à la suite d’une dénonciation d’un employé récemment licencié pour fraude.

Par panorama
0 commentaire 422 vues

par Sandra Embollo

L’interpellation du belge Patrick Eeckelers le Directeur général (Dg d’Eneo) a fait l’objet d’un traitement par notre confrère Jeune Afrique. Celui-ci révèle les raisons pour lesquelles le DG d’Eneo a été non seulement interpellé mais aussi auditionné pendant près de deux heures, dans les locaux de la police judiciaire à Yaoundé le 17 août 2022.

«Les policiers agissaient sur la base d’une réquisition du parquet, à la suite d’une dénonciation d’un employé licencié quelques jours plus tôt, pris en flagrant délit de fraude, précise une source proche du dossier contactée par Jeune Afrique», peut-on lire dans la publication numérique de notre confrère.

Dans son traitement de cette affaire, Jeune Afrique rapporte que David Alderton  le président administrateur général de Cameroon Power Holdings (Cph), la filiale du fonds britannique Actis qui détient 51 % du capital de l’énergéticien camerounais a dénoncé l’interpellation du DG d’Eneo Patrick Eeckelers. Il a alors adressé une correspondance au premier ministre Joseph Dion Ngute.  

« Les conditions de cette interpellation interrogent sur le traitement que l’État du Cameroun réserve aux représentants d’investisseurs étrangers et pèsent négativement sur la relation de confiance qui devrait exister entre le partenaire stratégique Actis et le pays », s’est-il indigné.

Le président administrateur général de Cph David Alderton  dans sa correspondance a rappelé que le traitement réservé au DG d’Eneo, d’autres personnes l’ont déjà subi aussi. Des cadres, locaux comme expatriés, de l’énergéticien sont sujets à des convocations, interpellations ou menaces de mise en détention pour divers motifs. Sur ce plan, les réseaux sociaux camerounais grouillent, depuis ce 22 août, d’une alerte sur l’éventuelle interpellation du secrétaire général de l’entreprise, Henri Epesse, par la police judiciaire. « Une fake news », répond-on au sein d’Eneo.

«Cette arrestation (celle du DG d’Eneo Ndlr) est loin de constituer un précédent. Alors qu’il dirigeait Eneo, le Camerounais Joël Nana Kontchou avait été entendu une journée durant dans les locaux de la Direction générale de la recherche extérieure (Dgre), les services spéciaux, sur la base d’une dénonciation anonyme. Son successeur, le Français Eric Mansuy, avait quant à lui fait l’objet de menaces de mort», écrit Jeune Afrique.

à Lire Aussi

Laisser un Commentaire

About Us / QUI SOMMES NOUS

Comme son nom l’indique, Panorama papers est un site d’information générale qui traite l’essentiel de l’actualité mondiale dans ses grandes lignes. Nous possedons également une chaîne Youtube où vous retrouverez de grandes interviews et d’autres vidéos d’actualité. Panorama papers est un produit PANORAMA GROUP LLC. Nous travaillons avec nos propres moyens (sans mécène), pour vous servir une information libre et crédible.

NOUS CONTACTER

Revue de presses du 28 11 2022

© Copyright 2022 – PANORAMA GROUP LLC  All rights reserved. Deasigned by jetechnologie