Home Société Afrique Cameroun > Justice: Jean de Dieu Ayissi et Francis Libéral Ngongang attendus à la police judiciaire
Afrique - Médias - 3 semaines ago

Cameroun > Justice: Jean de Dieu Ayissi et Francis Libéral Ngongang attendus à la police judiciaire

C'est ce lundi, 9 mai 2022 que l'ancien Directeur général de Royal Fm et l'animateur de l'émission "Ekomba Royal" vont répondre à une convocation de la Direction regionale de la police judiciaire du centre (Drpj).

Par Joel Onana, Avec Alex Koko

Cest suite à une plainte déposée, en début avril 2022, par Mbombog Mbog Matip, Directeur de la publication du journal « Climat social » contre deux cadres de Royal Fm pour diffamation et injures publiques par voie médiatique.

Alex Koko, qui suit, de bout en bout, ce contentieux, relate la procédure judiciaire que Mbombog Mbog Matip a enclenchée depuis le 6 avril 2022 au moment où il a été, clame le plaignant, « licencié abusivement » de la chaîne Fm urbaine dirigée par Emmanuel Noël Bissai. A la faveur d’une plainte déposée, dans la même veine, au Conseil national de la communication, le patron de l’organe de régulation des médias et ses collatéraux ont donné gain de cause au Dp de « Climat social », en lui permettant de faire son droit de réponse à Royal Fm à l’émission « Ekomba Royal ». C’est après avoir été insulté et diffamé au cours de cette émission par J.D. Ayissi que le plaignant a, lui aussi, été appelé à commettre, sur la même antenne, son droit de réponse le 5 mai 2022.
Voici le compte-rendu de Alex Koko au terme de la production du droit de réponse de Mbombog Mbog Matip !

Par téléphone et pendant 25 minutes au cours de l’émission « Ekomba Royal » présentée par Francis Libéral entre 8h10 et 11h55, du lundi au vendredi sur la radio « Royal Fm » émettant dans la capitale politique Yaoundé, l’ancien employé, qui avait été humilié par ses collègues, n’a pas loupé sa cible.

«Jean De Dieu Ayissi est un fonctionnaire en mission pour tuer la radio Royal et déstabiliser son promoteur», a déclaré Mbombog Mbog Matip au cours de l’émission Ekomba, ignorant le rôle joué par Emmanuel Noël Bissaï, le véritable instigateur de la cabale.

En rappel, Mbombog Mbog Matip avait été vilipendé et calomnié le 9 avril 2022 à 10h par Jean de Dieu Ayissi au cours de l’émission « Ekomba Royal » pendant 25 minutes. Il a été insulté, discriminé et humilié.
C’est à la suite de cette émission produite le 9 avril 2022, qu’il a décidé de saisir la haute hiérarchie de Royal fm pour restituer son honneur, mais en vain.
Suite à ce refus de la haute hiérarchie de Royal Fm de lui accorder un droit de réponse, notre confrère a saisi le conseil national de la communication (Cnc) pour faire exécuter son droit de réponse à travers une plainte contre Jean de Dieu Ayissi pour diffamation et injures publiques par voie de média.

Chose faite le 6 mai 2022 par cet organe de régulation des médias qui a sommé Royal Fm, la veille, d’accorder le droit de réponse à Mbombog Mbog Matip. Sinon elle ferme boutique. Le même temps de parole (25 mn) lui a été accordé ce jour dans la même émission.

Profitant de la tribune à lui offerte, le confrère est revenu sur le complot ourdi contre sa personne par la directrice de la radio, Carole Prudence Tchientcheu, ses acolytes, Jean de Dieu Ayissi et Francis Ngongang dit « Francis Libéral » pour son éviction de la radio qui l’a recruté en décembre 2021 au sortir de sa détention abusive de la prison centrale de Yaoundé, pour animer un programme (Volet Social) du lundi au vendredi entre 21h et 23h. Complot réussi, puisque Mbombog Mbog Matip a effectivement été suspendu d’antenne et puis licencié abusivement le 30 mars 2022 par le patron qui a fait signer la note par C. P. Tchientcheu. De son droit de réponse l’on apprendra que ses comploteurs ont tout fait pour le mettre en conflit avec le Promoteur de Royal Fm et Pdg de Renaprov qui, comme une carpe, aura gardé un silence complice.
D’où la plainte déposée contre ce dernier le 6 avril 2022 auprès des juridictions compétentes pour licenciement abusif, traumatisme et exploitation à personne handicapée. Une deuxième plainte pour diffamation, discrimination à personne handicapée motrice et injures publiques par voie de média, contre le proviseur du lycée de Mbandjock et complices. Jean De Dieu Ayissi et Francis Ngongang ont, d’ailleurs, été entendus le 25 avril 2022 et la confrontation entre Mbombog Mbog Matip et ses deux «délateurs» aura lieu le 9 mai à 12h30 à la Dprj (Direction régionale de la police judiciaire) du Centre avant l’envoi au tribunal les jours qui viennent, a-t-on appris. L’ancien présentateur de « Volet social » a également demandé l’audition du patron de Royal fm, qui, selon lui, est le chef d’orchestre. Sinon pourquoi avoir commis le chef de cellule des affaires juridiques et du contentieux, Me Miamak, pour la défense de Francis Ngongang et Jean de Dieu Ayissi ? S’interroge -t-il.

Plus d’informations à suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Etats-unis > Préservation de l’ordre mondial: La Chine en colère contre Anthony Blinken

Par Rostand Tchami Pour cause, le secrétaire d’Etat de Joe Biden Antony Blinken a estimé j…